Démarrage de Windows : une expérience utilisateur entièrement repensée

Conception de Windows 8

Vision en coulisses de l'équipe d'ingénierie Windows

Démarrage de Windows : une expérience utilisateur entièrement repensée

Rate This
  • Comments 4

Ouf ! Nous voilà de retour de la conférence BUILD et prêts à passer à la phase suivante du développement. Honnêtement, nous avons été absolument ravis de vous présenter en détail Windows 8, et les intervenants et le personnel de Microsoft présents à la conférence sont extrêmement reconnaissants de l'accueil enthousiaste que vous avez réservé à notre futur système d'exploitation. Bien sûr, la version proposée n'est qu'une version préliminaire destinée aux développeurs et les questions sont nombreuses. Nous allons tenter d'y répondre à travers les billets que nous publierons sur ce blog, en nous concentrant sur l'utilisation de Windows Developer Preview (WDP). Si vous n'avez pas encore installé cette version, nous vous conseillons de le faire, pour mieux comprendre le contenu des billets qui seront publiés prochainement sur ce blog.

Le processus de démarrage d'un ordinateur suscite généralement assez peu d'intérêt. Bien souvent, les utilisateurs trouvent que le démarrage prend trop de temps et lorsque les éditeurs de systèmes d'exploitation essaient de proposer quelque chose de plus intéressant et agréable à l'œil, leur travail passe souvent inaperçu, car de toute façon vous ne redémarrez jamais votre ordinateur par gaîté de cœur. Il y a quelques années, lors d'une réunion avec Bill Gates, celui-ci nous a donné son avis sur la question. Selon lui, le processus de démarrage est une fonction qui tient sur une ligne de code et qui calcule une constante, mais dont l'exécution prend pourtant énormément de temps : fBoot = SystemBoot()" Néanmoins, de nos jours, tous les appareils exécutent une séquence de démarrage : téléphones, téléviseurs, box des FAI, décodeurs des fournisseurs de télévision par câble, etc. Même la télécommande de ma télévision a droit à son processus de démarrage ! Lors de la conception de Windows 8, nous avons fixé comme objectif d'exploiter une technologie récente et de reconsidérer certains a priori, afin de repenser en profondeur l'expérience de démarrage. Nous souhaitions également rendre la procédure de démarrage plus accessible et mieux adaptée aux appareils non équipés d'un clavier. Bien évidemment, nous avons également travaillé d'arrache-pied pour limiter le plus possible les redémarrages, mais nous aller ici évoquer ce qui se passe lorsqu'un démarrage est indispensable. Billie Sue Chafins a rédigé ce billet. Gestionnaire de projet depuis déjà longtemps, elle travaille depuis plusieurs années sur la conception des interfaces utilisateurs. Pour cette version, elle a participé à l'amélioration de l'expérience de démarrage (mais aussi au contrat de partage des applications de style Metro, présenté au cours de la conférence BUILD ; plus d'informations à ce sujet ici).
--Steven

Avec l'évolution continue de l'écosystème matériel, l'irruption du bouleversement technologique le plus notable de ces 30 dernières années en matière de microprogrammes et l'amélioration des performances des logiciels, autant d'éléments permettant de réduire à environ sept secondes le temps de démarrage des ordinateurs équipés de disques SSD (Solid-state Drives), nous avons réalisé qu'il était désormais temps de proposer un processus de démarrage digne du 21e siècle sur les PC. Dans un récent billet rédigé par Gabe Aul, vous avez pu découvrir comment le mode de démarrage rapide permet d'accélérer le démarrage de Windows 8. Vous avez peut-être remarqué dans cette vidéo consacrée au démarrage rapide que le processus de démarrage a évolué. En plus d'être extrêmement court, il est également plus homogène, de la mise sous tension jusqu'à l'affichage de l'écran de démarrage. Dans ce billet, nous allons vous expliquer comment l'équipe a réimaginé l'intégralité de l'expérience de démarrage de Windows pour parvenir à ce résultat.

Réfléchissez un instant à ce qui se passe lorsque vous démarrez un PC actuellement. En premier lieu, vous voyez sans doute s'afficher des écrans de console en mode texte au look années 80, lorsque l'ordinateur entre dans la phase POST (Power-on Self-test) du démarrage. Quelques secondes plus tard, l'affichage n'est plus contrôlé par le BIOS, mais par Windows lui-même, et une animation graphique s'affiche, avant de laisser la place à l'interface d'ouverture de session. Dans Windows 7, l'ensemble du processus prend environ une minute en moyenne. Imaginez maintenant que tout ce processus se déroule en sept secondes environ : de nombreuses opérations dans une durée très courte !

Trois écrans sont affichés de gauche à droite : la phase de démarrage POST, présentant du texte en blanc sur fond noir, le logo Windows affiché lors du démarrage, ainsi que l'image d'arrière-plan de Windows 8, accompagnée du message « Veuillez patienter... ».

Après avoir pris conscience de la rapidité du démarrage dans Windows 8, nous avons réalisé que le moment était venu de nous pencher sur l'expérience utilisateur, afin de proposer quelque chose de beau et homogène, digne des meilleurs appareils d'électronique grand public.

Lorsque Windows 8 arrivera sur le marché, les appareils tactiles tels que les tablettes seront encore plus répandus qu'aujourd'hui. Aussi, nous devons proposer une expérience de démarrage adaptée aux appareils tactiles, tout en restant accessible avec un clavier et une souris. Dès le début, nous savions qu'il était impensable de forcer les utilisateurs à acheter un clavier physique pour configurer leur appareil ou à procéder à une récupération dans l'Environnement de récupération Windows (Windows RE) en cas de problème de démarrage.

Lorsque Windows 8 arrivera sur le marché, les fabricants auront commencé à adopter les interfaces UEFI (Unified Extensible Firmware Interface) pour leurs BIOS, sur les nouveaux systèmes clients. Nous continuerons à prendre en charge l'interface BIOS classique, mais les machines utilisant l'interface UEFI offriront bien plus de possibilités. Par exemple, les systèmes UEFI peuvent afficher des graphismes sophistiqués en résolution native, par le biais du pilote GOP (Graphic Output Protocol). Grâce à la technologie UEFI, le système d'exploitation peut enfin communiquer avec le microprogramme de démarrage de façon standardisée. Cette approche fait l'objet d'une normalisation mise en œuvre dans les interfaces UEFI et par le Trusted Computing Group (TCG). De nouvelles fonctionnalités émergent, notamment le démarrage sécurisé, qui permet au système d'exploitation et au microprogramme de collaborer pour créer un mécanisme sécurisé de transition. Il devient également possible de créer une expérience visuelle plus homogène, dès la mise sous tension : une seule expérience utilisateur gérée par deux composants différents.

Jusqu'à présent, l'expérience de démarrage n'avait jamais subi de vraie révolution. Les menus des BIOS actuels sont quasi identiques à ceux d'il y a trente ans, alors que les systèmes d'exploitation et le matériel ont évolué à un rythme incroyable. Avec chaque version de Windows, nous avons introduit différentes fonctionnalités liées à l'environnement pré-système d'exploitation, chacune d'entre elles présentant ses propres fonctions et limitations. Par exemple, sur l'image ci-dessous, en raison de l'absence de fonctionnalités graphiques optimales, les menus consacrés au démarrage multiple et aux options de démarrage avancées affichés par le gestionnaire de démarrage semblent être issus de l'époque MS-DOS :

Menu Options de démarrage avancées dans le Gestionnaire de démarrage, offrant des options permettant de réparer l'ordinateur, de le démarrer en mode sans échec, etc.

En raison de l'absence de prise en charge des thèmes dans Windows RE, les interfaces utilisent des commandes standard et leur apparence est similaire à celle des systèmes de l'époque Windows 9x/2000 :

Options de démarrage avancées dans le Gestionnaire de démarrage, permettant de réparer l'ordinateur, de démarrer le système en mode sans échec, etc.

Le processus de d��marrage est une partie visible du système : en moyenne, chaque utilisateur le voit une ou deux fois par jour. C'est déjà trop, mais là n'est pas le sujet. Nous savons que le nombre de démarrages est amené à évoluer, au fur et à mesure de l'expansion des tablettes et autres appareils mobiles. Néanmoins, dans les cas où un démarrage s'impose, vous souhaitez qu'il soit rapide et fluide. Le processus de démarrage d'un PC doit être à la portée du grand public, tout en laissant aux utilisateurs avancés la possibilité d'exploiter toute la puissance de Windows pour configurer certains paramètres dans l'environnement pré-système d'exploitation. Comme vous pouvez l'imaginer, il n'a pas été simple de concilier ces objectifs et dans de nombreux cas, nous avons dû faire des choix.

Installation homogène et premier démarrage dans Windows 8

En matière d'expérience de démarrage, l'un des premiers aspects à prendre en compte est l'interface d'installation de Windows 8. Cette interface faisait partie de nos priorités en matière d'amélioration de l'expérience tactile. L'ensemble du processus d'installation (saisie de la clé du produit, connexion à un réseau sans fil, configuration d'un compte par défaut, etc.) sera accessible à l'aide du clavier virtuel.

Lorsque vous achèterez un PC sur lequel Windows 8 sera pré-installé, vous accéderez sans doute à la phase de « configuration spécialisée » lors du premier démarrage. C'est au cours de cette phase que sont installés les pilotes et les données propres à l'ordinateur lui-même. Par le passé, vous deviez parcourir plusieurs écrans, dont l'apparence différait de celle des autres phases de l'installation. Désormais, l'expérience visuelle est homogène, de la phase POST jusqu'au démarrage, en passant par l'installation.

Un processus de démarrage homogène à chaque démarrage

L'expérience de démarrage de Windows 8 reflète bien l'esprit de Windows : tout est rapide et fluide, homogène et agréable à l'œil, à chaque démarrage. En exploitant les capacités de la technologie UEFI et en collaborant avec les autres acteurs de l'écosystème, nous voulions faire en sorte d'afficher le logo du fabricant dès la mise sous tension et de le laisser affiché tout au long du processus de démarrage, de la phase POST jusqu'à l'affichage de l'interface d'ouverture de session Windows. Le logo doit être agréable à l'œil et indiquer le nom de la marque à laquelle vous avez fait confiance lors de l'achat de votre PC. Le microprogramme affiche le logo dès la phase POST. Celui-ci reste ensuite affiché lorsque Windows prend en main le démarrage, puis tout au long du démarrage du système d'exploitation. En pratique, nous unifions deux expériences (microprogramme et système d'exploitation), comme vous pouvez le voir sur l'image suivante :

Logo Samsung affiché à la mise sous tension du PC

Fonctionnalités avancées

Nous savons que certains d'entre vous aiment personnaliser leurs machines en modifiant les paramètres du système, en démarrant à partir d'un périphérique physique ou en réalisant des opérations de dépannage dans Windows RE. Avec Windows 8, vous profitez non seulement d'une expérience homogène à chaque démarrage, mais aussi d'une expérience tactile du plus bel effet, y compris si vous aimez aller voir « sous le capot ».

Nous avons dressé un inventaire exhaustif des fonctionnalités avancées disponibles et conçu une expérience offrant une vue consolidée des fonctionnalités dont vous pouvez avoir besoin avant d'accéder au système d'exploitation. Contrairement aux versions précédentes de Windows, les options de démarrage avancées de Windows 8 sont simples d'accès, la navigation au sein des options est aisée et leur apparence est harmonieuse.


Téléchargez cette vidéo pour la regarder sur votre lecteur habituel :
MP4 haute qualité | MP4 faible qualité

La vidéo ci-dessus présente une démonstration complète. Passons maintenant en revue quelques scénarios.

Double démarrage sur PC

Imaginons que vous ayez installé plusieurs exemplaires ou versions de Windows sur votre PC. Dans Windows 8, vous verrez alors à l'écran une interface tactile en haute résolution, permettant de sélectionner le système à démarrer à l'aide d'un seul appui ou d'un seul clic. Vous pouvez également contrôler cette interface au clavier.

Écran des options de double démarrage dans Windows 8 : « Choisir un système d'exploitation ». Icône 1 : Windows 8. Icône 2 : Windows 7. Lien vers « Modifier les options par défaut ou choisir d'autres options ».

Pour différentes raisons, vous pouvez avoir besoin de changer de système d'exploitation par défaut. Vous pouvez aussi avoir envie de modifier la fenêtre du compte à rebours, affichée avant le démarrage du système par défaut. À l'heure actuelle, la modification de ces paramètres est fastidieuse, car vous devez modifier les données de configuration de démarrage (BCD). Selon nous, cette fonctionnalité est suffisamment importante pour qu'elle soit mise à la disposition des utilisateurs équipés d'une configuration à double démarrage. Au lieu d'avoir à mémoriser des commandes bcdedit ou à modifier les paramètres dans msconfig (des possibilités qui restent toutefois disponibles), vous pouvez configurer facilement le système d'exploitation par défaut et les paramètres de compte à rebours, directement dans l'interface de démarrage.

Écran intitulé Modifier les options. Option 1 : Modifier la minuterie. Option 2 : Choisir le système d'exploitation par défaut. Option 3 : Choisir d'autres options : outils de réparation, démarrage à partir d'un autre périphérique et options diverses.

Écran affichant les informations suivantes : « Choisir le système d'exploitation par défaut. Le système d'exploitation par défaut actuel est Windows 8. » Option 1 : « Windows 8 ». Option 2 : « Windows 7 »

Opérations de dépannage dans Windows RE

Envisageons maintenant un autre scénario : vous devez démarrer en utilisant Windows RE afin de résoudre un problème de démarrage ou pour restaurer Windows à un point de restauration précédent. Même dans le cas d'une fonctionnalité avancée comme celle-ci (que vous utiliserez rarement, voire jamais), nous souhaitions vous proposer une expérience utilisateur cohérente et tactile.

Écran des options avancées. Option 1 : Restauration du système. Option 2 : Récupération à partir d'une image système. Option 3 : Réparation automatique. Option 4 : Invite de commandes.

Nous sommes allés très loin dans notre façon de réimaginer l'expérience utilisateur. Un exemple : imaginons que vous souhaitiez ouvrir une fenêtre d'invite de commandes à partir de Windows RE, par exemple pour vérifier les listes de contrôle d'accès de certains fichiers. Désormais, le clavier virtuel est même disponible à partir de l'invite de commandes de Windows RE, au cas où vous en auriez besoin (par exemple pour effectuer une réparation sur site d'un appareil dépourvu de clavier).

Fenêtre d'invite de commandes et son clavier virtuel.

Démarrage sur un périphérique

Nous savons que de nombreux utilisateurs démarrent parfois à partir de périphériques externes, par exemple une clé USB amorçable. À l'heure actuelle, vous devez pour cela accéder aux options de démarrage du BIOS, à l'aide d'une touche de fonction qui varie selon le fabricant de l'ordinateur ou de l'éditeur du microprogramme. Désormais, grâce au microprogramme UEFI, le système d'exploitation peut communiquer avec le microprogramme pour dresser la liste des options de démarrage du BIOS. Ainsi, les options de démarrage avancées, qui étaient jusqu'à présent uniquement disponibles dans les menus du BIOS, seront désormais disponibles aux côtés des options fournies par Windows.

Écran intitulé Utiliser un périphérique, disposant d'une option (UEFI : SanDisk).

Comme nous l'avons déjà évoqué, nous avons dressé une liste exhaustive regroupant toutes les fonctionnalités du système, pour déterminer comment chacune d'entre elles pouvait s'intégrer à l'expérience utilisateur des PC Windows. Rien n'a échappé à notre œil averti, pas même le tant redouté « écran bleu de la mort (BSOD) » ! Malheureusement, il peut arriver que des incidents matériels surviennent et il était impensable de se débarrasser entièrement de ce fameux écran bleu. Nous avons dû trouver un juste équilibre au cours des différentes versions de travail, pour déterminer la quantité d'informations à afficher. Nous souhaitions répondre aux besoins des utilisateurs avancés (qu'ils soient amenés à dépanner leur ordinateur ou celui d'un ami) tout en rendant cet écran moins angoissant pour le grand public. Vous remarquerez que malgré les changements, sa couleur n'a pas changé ! :-)

Écran bleu affichant le message suivant : :( Votre PC a rencontré un problème insoluble et doit redémarrer. Vous pouvez essayer de rechercher l'erreur suivante sur Internet : SYSTEM THREAD EXCEPTION NOT HANDLED (pci.sys) - Redémarrage prévu dans : 1 seconde

Nous espérons que vous êtes aussi impatient que nous de voir l'expérience de démarrage susciter enfin toute l'attention qu'elle mérite ! Nous répondrons avec plaisir à toutes les questions que vous vous posez sur notre travail et serons ravis d'en discuter avec vous.

Merci !

Billie Sue

  • Loading...
Leave a Comment
  • Please add 3 and 7 and type the answer here:
  • Post