L'évolution du menu Démarrer

Conception de Windows 8

Vision en coulisses de l'équipe d'ingénierie Windows

L'évolution du menu Démarrer

  • Comments 3

Ce billet est le premier d'une série consacrée à la conception de l'écran Démarrer et à l'évolution des opérations essentielles que constituent le lancement des programmes et le basculement entre les programmes. Certaines personnes ont baptisé l'écran Démarrer de Windows 8 « l'environnement Metro », mais pour nous il s'agit d'une évolution du menu Démarrer et des fonctions que celui-ci propose. Vos réactions et commentaires sont extrêmement variés, comme on peut s'y attendre lorsque des modifications d'aussi grande ampleur sont apportées à l'interface. Cette série de billets est pour nous l'occasion de revenir sur vos commentaires et de dialoguer avec vous. Nous allons commencer par reprendre l'historique du menu Démarrer et détailler les décisions qui nous ont menés aux choix actuels. Comme la version Developer Preview est axée autour de la conception d'applications et que la majeure partie de l'expérience utilisateur est toujours en développement, nous souhaitons commencer par décrire les grands principes avant d'évoquer les choix de conception eux-mêmes, pour que vous disposiez d'un maximum d'informations avant la phase de développement suivante.

Ce billet a été rédigé par Chaitanya Sareen, chef de projet au sein de l'équipe Évolution de l'expérience. Vous vous souvenez peut-être de Chaitanya, qui a également travaillé à la mise au point de l'expérience utilisateur de Windows 7. Il a à l'époque publié des billets sur le blog La création de Windows 7.

–Steven

Nous commençons aujourd'hui la publication d'une série de billets expliquant comment et pourquoi nous avons réimaginé le menu Démarrer. Le premier billet de cette série porte sur l'histoire et l'évolution du menu Démarrer, ainsi que sur les problèmes et les tendances que nous avons identifiées jusqu'ici. Avant de dévoiler vers où nous allons, il nous semble important de comprendre le chemin parcouru jusqu'à présent. Nous publierons prochainement un autre billet expliquant comment nous avons conçu le nouvel écran Démarrer. En fonction de vos réactions, nous publierons ensuite d'autres billets. 

Nous savons que certains utilisateurs seront perturbés par les modifications apportées à Windows et nous voulons par conséquent en débattre avec vous en toute franchise. Windows fait partie intégrante de la vie de nombreuses personnes, et les modifications peuvent provoquer des réactions viscérales (« Comment désactiver cette fonction ? ») ou susciter des débats sur l'efficacité relative de telle ou telle évolution.

Le débat actuel autour des écrans tactiles rappelle terriblement les années 1980 et l'arrivée de la souris, qui a provoqué des querelles entre ceux qui considéraient la souris comme un gadget freinant la productivité et ceux qui la voyaient comme une innovation en termes d'expérience utilisateur. Pour faire un parallèle, de nombreux commentaires insistent aujourd'hui sur la supériorité de la souris face aux interfaces tactiles... Contrairement à l'époque où la souris est apparue (rappelons qu'avant l'apparition des logiciels de PAO, les usages de la souris se limitaient à quelques applications de dessin préhistoriques !), nous sommes d'ores et déjà entourés d'écrans tactiles : on en trouve dans les aéroports, les stations-service, les cinémas, les caisses enregistreuses et, bien évidemment, dans nos téléphones. Le seul endroit où l'écran tactile ne s'est pas encore démocratisé, c'est sur l'appareil le plus polyvalent et efficace que vous utilisez : l'ordinateur ! Qu'il s'agisse de souris ou d'écrans tactiles, ce type d'innovation doit s'accompagner de nouveaux systèmes d'exploitation, de nouvelles applications et de nouveaux équipements. À l'instar de la souris, nous pensons que les interfaces tactiles vont peu à peu s'immiscer dans chacun des usages des PC, sans pour autant remplacer entièrement les interfaces actuelles. Windows 8 Developer Preview constitue la première étape de cette formidable évolution. Commençons par évoquer avec vous la manière dont les choses évoluent, pas seulement au niveau de l'expérience utilisateur de Windows, mais aussi au niveau du matériel et des applications.

Certaines thématiques précises, liées à l'expérience utilisateur et au menu Démarrer en particulier, ressortent de vos commentaires. Sera-t-il possible de fermer les applications de style Metro sans passer par le Gestionnaire des tâches ? Oui, cela sera possible, mais nous sommes convaincus que la plupart d'entre vous n'utiliseront pas cette fonctionnalité. Allons-nous proposer quelque chose de plus efficace pour faire défiler les programmes à l'aide de la souris dans le menu Démarrer ? Oui, nous allons améliorer le défilement à la souris : vous en saurez plus lors de la publication de la version bêta. Certains d'entre vous trouvent que le système de basculement entre les programmes utilisés récemment est moins efficace qu'en passant par la barre des tâches. Nous reviendrons là-dessus dans de prochains billets. Nous ne pouvons malheureusement pas répondre ici à tous vos commentaires, mais sachez simplement que nous prenons en compte vos questions et remarques. Pour faciliter la discussion avec vous, commençons par évoquer quelques points de terminologie. Par exemple, le style Metro est un langage de conception que nous pouvons appliquer à n'importe quel élément de Windows. À ce titre, l'écran Démarrer est une évolution du menu Démarrer (mais aussi de la barre des tâches, de la zone de notification et des gadgets) : il ne s'agit pas d'un « environnement Metro » à proprement parler. Autre exemple : nous ne considérons pas Metro comme un « mode » de Windows, mais plutôt comme un moyen de décrire les attributs des applications écrites pour la plateforme WinRT (comme le montrent les présentations //build/ consacrées aux caractéristiques des applications de style Metro ou aux grands principes du style Metro). Le chemin à parcourir est long. Nous réalisons qu'en mettant dès le départ l'accent sur la plateforme et les outils, nous n'avons sans doute pas suffisamment pris le temps d'expliquer dans ce blog les modifications apportées à l'expérience utilisateur.

Le menu Démarrer est l'un des éléments les plus visibles de Windows. Aussi, nous réfléchissons longuement avant d'y apporter des modifications. Depuis l'introduction du menu Démarrer, l'univers dans lequel fonctionne Windows a considérablement évolué. Notre objectif est de continuer à proposer une expérience utilisateur adaptée aux usages et à la dynamique du monde informatique dans lequel nous vivons. L'évolution du menu Démarrer est étroitement liée au développement d'autres concepts associés, mais distincts : lancement des applications, basculement entre les applications, notifications du système, gadgets, etc. L'historique de ces concepts et les chemins divergents qu'ils ont empruntés au fil des ans constituent pour nous l'occasion idéale de proposer un moyen plus clair, plus puissant et plus homogène d'exploiter les différentes applications et les ordinateurs que nous utilisons actuellement. Le nouvel écran Démarrer témoigne de cette volonté de faire avancer les choses.

Avant de parler plus précisément de Windows 8, commençons par rappeler l'historique du menu Démarrer et ce que nous savons de son usage.

Petit historique du menu Démarrer

La conception du menu Démarrer a commencé en 1992, en vue de son introduction dans Windows 95. À l'époque, les entreprises utilisaient des unités centrales sous forme de « tours » et des écrans cathodiques de 15 pouces. Internet n'en était encore qu'au stade expérimental et les utilisateurs devaient se rendre en boutique pour acheter un logiciel. Bref, c'était une autre époque... Le principal objectif du menu était de regrouper de façon intuitive les principales tâches informatiques. Il devait remplacer le Gestionnaire des programmes de Windows 3.x, qui plaçait des raccourcis dans une fenêtre flottante s'immisçant entre le Bureau et les autres applications. Ancré à la barre des tâches, le menu Démarrer constituait alors un portail cohérent et global permettant d'accéder aux applications et aux fonctionnalités du système. Il offrait alors le moyen le plus rapide pour démarrer des programmes sans devoir aller chercher un exécutable dans les entrailles du système.

Menu Démarrer de Windows 95 et son menu volant Programmes pointant sur les sous-menus et programmes Accessoires, Démarrage, Microsoft Exchange, Invite de commandes MS-DOS, The Microsoft Network et Explorateur Windows
Figure 1 : menu Démarrer de Windows 95

Si vous observez le menu Démarrer de Windows 95, vous remarquerez immédiatement que des améliorations y ont été apportées progressivement à chaque version de Windows. Ainsi, les utilisateurs se sont plaints des lenteurs de navigation liées à l'afficher d'une liste alphabétique de programmes dans le menu volant. Windows XP a réglé ce problème en introduisant une section regroupant les programmes utilisés le plus fréquemment. Ce changement a à son tour posé quelques problèmes, car il était alors impossible de le personnaliser réellement. En outre, il était difficile de comprendre comment les programmes devant figurer dans cette liste étaient sélectionnés (l'approche heuristique déterminant les applications les plus utilisées était en fait assez complexe). Pour résoudre les problèmes liés au manque de possibilités de personnalisation, nous avons ajouté à Windows XP une section (conservée plus tard dans Windows Vista et Windows 7) permettant d'épingler les applications que vous considérez comme les plus utiles et d'accéder directement à ces applications. Cependant, cette fonctionnalité s'est avérée assez limitée. S'il était possible d'ajouter des applications à la section et de modifier leur ordre d'affichage, vous ne pouviez pas les regrouper ni les organiser.

L'utilisation du menu Tous les programmes dans Window XP pouvait également être problématique. Il pouvait arriver que la souris « sorte » du menu, auquel cas vous deviez alors reprendre l'opération depuis le départ : un vrai souci pour les utilisateurs d'ordinateurs portables équipés de pavés tactiles et pour les utilisateurs souffrant de troubles de la dextérité. Par ailleurs, sur les écrans à basse résolution, il était difficile d'afficher l'ensemble de l'interface du menu. Vista a résolu ce problème en proposant un menu unique et une arborescence nécessitant moins de manipulations à la souris. Cependant, le menu Tous les programmes restait inconfortable, car il nécessitait toujours une barre de défilement (figure 2). Le menu Démarrer s'avérait déjà trop étroit.

Menu Démarrer de Windows 7 affichant le menu Tous les programmes, contenant une liste de 20 programmes
Figure 2 : menu Tous les programmes dans le menu Démarrer de Windows 7

La recherche instantanée constitue l'une des évolutions majeures du menu Démarrer introduites ces dernières années. Vista et Windows 7 vous permettent d'ouvrir très facilement le menu et de saisir le nom du fichier ou de l'application que vous souhaitez. Nous savons que vous êtes nombreux à exploiter cet outil puissant, car il réduit le temps requis pour lancer un programme. L'introduction de commandes avancées a également réduit le besoin de recourir à la boîte de dialogue Exécuter. Néanmoins, certains aspects restaient à améliorer. Ainsi, les résultats de recherche, parfois encombrés et contenant différents types de données (courriers électroniques, fichiers, paramètres du Panneau de configuration, etc.), s'avèrent souvent peu adaptés à des colonnes de taille unique. Certains d'entre vous nous ont demandé si l'écran de démarrage de Windows 8 offrira également une zone de recherche. La réponse est oui : dans l'écran de démarrage, il vous suffit de saisir des caractères pour afficher instantanément les résultats de recherche, que vous pouvez filtrer par application, fichier ou paramètre. Comme dans Windows 7, les fonctionnalités de recherche les plus avancées sont disponibles dans l'Explorateur.

À partir des problèmes constatés et de vos commentaires, nous n'avons eu de cesse d'optimiser l'expérience utilisateur du menu Démarrer. Cependant, nous sommes conscients que le menu Démarrer de Windows 7 est loin d'être parfait sur le plan de la simplicité d'utilisation :

  • Lorsque vous voulez afficher et parcourir la liste complète des programmes installés sur votre ordinateur, le menu est quelque peu à l'étroit par rapport à la taille de l'écran.
  • La zone de recherche ne dispose pas d'un espace suffisant pour afficher rapidement des résultats détaillés couvrant toutes les sources d'informations, en particulier sur les écrans de grande taille.
  • Il est difficile de personnaliser réellement le menu.
  • Les icônes et les raccourcis sont statiques, et contrairement aux interfaces graphiques modernes connectées à des surfaces tactiles, ils se limitent à une petite quantité de pixels.

Bien évidemment, les améliorations que nous allons proposer ne se limitent pas à la liste ci-dessus. Nous souhaitons également harmoniser le menu Démarrer avec les autres éléments du système et proposer de nouveaux scénarios d'utilisation. Dans le domaine de la conception, il faut parfois savoir prendre du recul pour réimaginer les fondamentaux du produit et apporter bien plus que de simples améliorations empiriques. Ce principe est particulièrement juste lorsqu'il s'agit du menu Démarrer, qui a été conçu à une époque où nous n'utilisions pas les PC de la même façon qu'aujourd'hui.

Il ne faut pas perdre de vue l'ampleur du problème. En dehors de la fonctionnalité de recherche, le menu Démarrer sert presque uniquement à lancer des éléments. Dans Windows 7, l'expérience utilisateur permet également de basculer entre les programmes par le biais de la barre des tâches, d'épingler les programmes à cette barre, mais aussi d'afficher des alertes dans la zone de notification et des gadgets sur le Bureau. Pour poursuivre le dialogue avec vous, expliquons maintenant comment Windows 8 regroupe toutes ces fonctionnalités de façon plus harmonieuse.

Comment le menu Démarrer est-il utilisé ?

Maintenant que nous avons parcouru ensemble l'histoire du menu Démarrer, examinons comment celui-ci est utilisé en réalité. Il me semble intéressant d'analyser comment les usages du menu ont évolué au fil du temps. La figure 3 montre l'évolution des usages du menu Démarrer entre les deux dernières versions de Windows.

Fonctionnalité du menu Démarrer

Évolution de l'utilisation

Images

-61%

Documents

-56%

Panneau de configuration

-54%

Éléments épinglés

-51%

Tous les programmes

-42%

Ordinateur

-40%

Liste des éléments utilisés le plus fréquemment

-28%

Ouverture du menu

-11%

 
Figure 3 : évolution de l'utilisation des fonctionnalités du menu Démarrer entre Windows Vista et Windows 7

On ne peut qu'être frappé par l'évolution des usages du menu Démarrer entre Windows Vista et Windows 7. Ainsi, l'utilisation de certains « dossiers spéciaux » (les éléments présents dans la partie droite du menu) a chuté de plus de 50 %. De même, les utilisateurs accèdent aux éléments épinglés au menu Démarrer deux fois moins souvent dans Windows 7 que dans Windows Vista. Ils accèdent également beaucoup moins souvent au menu Tous les programmes et aux éléments utilisés le plus fréquemment. Enfin, la fréquence d'ouverture du menu Démarrer lui-même a diminué de 11 %. Cette baisse peut sembler insignifiante, mais comme elle touche des centaines de millions d'utilisateurs, il semble nécessaire de l'analyser de plus près, sachant que le menu Démarrer fait partie des éléments les plus visibles de l'interface de Windows. Il n'est pas ici question d'un paramètre caché configuré par une toute petite proportion d'utilisateurs, mais d'un élément fondamental de Windows, que les utilisateurs semblent délaisser peu à peu.

Pourquoi donc les usages du menu Démarrer évoluent-ils autant ? La réponse est à chercher du côté de la barre figurant au bas de votre écran, introduite dans Windows 7.

La « barre Démarrer »

L'évolution de la barre des tâches de Windows a influé directement sur le menu Démarrer. Les fonctionnalités autrefois dissimulées derrière un menu ont été soudainement mises au premier plan. Les deux évolutions les plus évidentes furent d'une part l'introduction de la barre d'outils Lancement rapide en 1997, avec le lancement de la Mise à jour du Bureau Windows pour Internet Explorer 4.0 et, d'autre part, l'apparition récente de la fonction permettant d'épingler des éléments à la barre des tâches dans Windows 7.

Laissez-moi vous raconter une petite anecdote intéressante. Savez-vous qu'au départ, la barre d'outils Lancement rapide de Windows XP était désactivée par défaut, car certaines personnes pensaient que la liste des éléments utilisés le plus fréquemment et la fonction d'épinglage dans le menu Démarrer suffisaient ? Ce point de vue s'est vite révélé faux et nous avons donc pris la décision de l'activer par défaut (rappelons cependant qu'à l'époque, nous ne disposions que de très peu de données pour faciliter la prise de décision et nous ne connaissions donc pas les comportements des utilisateurs). Cette anecdote nous prouve que l'utilisateur veut choisir lui-même les applications qui comptent pour lui, et qu'il souhaite les regrouper en un seul et même endroit et pouvoir y accéder en un seul clic. Nous en avons donc conclu qu'il est inutile d'essayer de deviner les éléments importants à l'aide d'approches heuristiques logicielles et qu'il faut éviter de mélanger des éléments importants avec d'autres qui le sont moins.

Revenons à ce qui nous préoccupe et essayons d'analyser où les utilisateurs épinglent leurs applications. La figure 4 montre que 85 % des utilisateurs épinglent au moins trois éléments à la barre des tâches, alors que seulement 23 % des utilisateurs épinglent au moins trois éléments au menu Démarrer. Même si les réglages par défaut permettant d'épingler des éléments diffèrent entre la barre des tâches et le menu Démarrer, de nombreux utilisateurs personnalisent les deux lorsqu'ils le souhaitent. Il est clair que la plupart des utilisateurs souhaitent pouvoir accéder à leurs applications à partir de la barre des tâches et ne pas avoir à explorer le menu Démarrer.

 Le premier graphique montre que 41 % des utilisateurs n'épinglent aucune application au menu Démarrer, que 21 % épinglent une application et que moins de 5 % épinglent cinq applications ou plus au menu Démarrer. Le graphique du bas indique que moins de 9 % des utilisateurs épinglent zéro, une, deux, six, sept, huit, neuf ou dix applications à la barre des tâches, alors que 30 % y épinglent trois applications, 23 % quatre applications et 15 % cinq applications.
Figure 4 : nombre d'applications épinglées au menu Démarrer (en haut) et à la barre des tâches) (en bas)

Nous savons également les utilisateurs les plus passionnés utilisent la barre des tâches de Windows 7 encore plus que le menu Démarrer. Les raccourcis clavier de type Win + <n> (où n correspond au numéro d'une icône d'application dans la barre des tâches) permettent aux farouches partisans du clavier de lancer instantanément des programmes et de basculer de l'un à l'autre via la barre des tâches (ces raccourcis ont été conservés dans Windows 8). Lorsque nous observons la barre des tâches des informaticiens, il n'est pas rare de constater la présence d'un nombre incroyable d'icônes par rapport aux ordinateurs d'entreprise standard. Pour éviter d'ouvrir le menu Démarrer, certains utilisateurs épinglent même le Panneau de configuration à la barre des tâches. L'épinglage est également de plus en plus utilisé pour épingler des sites Web à la barre des tâches avec IE 9. Heureusement, la barre des tâches offre un espace suffisant : même à une résolution de 1024 x 768 pixels, elle peut contenir 22 petites icônes. Ajoutez à cela la puissance des listes de raccourcis et en théorie, vous pouvez accéder à 220 fichiers, dossiers et sites avec cette même résolution ! Par conséquent, pour ceux qui souhaitent utiliser uniquement des applications de bureau, la barre des tâches offre suffisamment de place pour accéder rapidement aux outils dont vous avez besoin au quotidien sans devoir ouvrir le menu Démarrer.

Concernant les listes de raccourcis, nous avons également constaté à quel point la possibilité d'épingler par défaut l'Explorateur à la barre des tâches et d'ajouter des dossiers courants à sa liste de raccourcis facilite l'accès aux dossiers système tels que Documents (sans surprise, l'utilisation du dossier Documents du menu Démarrer a également baissé, comme le montre le graphique ci-dessus).

Pour résumer, la barre des tâches a évolué pour remplacer de nombreuses fonctionnalités du menu Démarrer. Nous pouvons même affirmer que la barre des tâches révèle la plupart des inconvénients du menu Démarrer et que celui-ci n'est plus aussi indispensable qu'il l'était il y a de longues années. La fonction de recherche et l'accès à Tous les programmes demeurent les principaux atouts du menu Démarrer et nous savons que vous y tenez. Néanmoins, en ce qui concerne les applications que vous utilisez au quotidien, difficile de faire mieux que l'accès en un clic à partir de la barre des tâches. Vous faites partie des nombreux utilisateurs qui ont donné leur avis au cours de toutes ces années et vous nous avez incités à faire de la barre des tâches un lanceur d'applications puissant et un outil de basculement entre les applications pour l'environnement de bureau. Dans Windows 7, nous avons même parfois appelé la barre des tâches « barre de démarrage », car il est désormais évident que la plupart des utilisateurs commencent par utiliser la barre plutôt que le menu.

Un nouveau départ pour le menu Démarrer

Puisque la barre des tâches de Windows constitue le principal outil de lancement d'applications et de basculement entre les applications dans l'environnement de bureau, et que le menu Démarrer s'avère peu pratique pour lancer les applications utilisées quotidiennement, une occasion formidable de réimaginer le menu Démarrer s'offre à nous, afin de le rendre plus utile. Comme nous savons que la plupart d'entre vous utilisent la barre des tâches pour accéder aux éléments auxquels vous accédez fréquemment sur votre bureau, nous avons pu nous consacrer à l'amélioration des véritables atouts du menu Démarrer et proposer de nouveaux scénarios. En transformant le vénérable, mais vieillissant menu Démarrer en un écran Démarrer plus moderne, tout un champ de possibilités s'offre à nous : recherche améliorée, plus de place pour vos programmes, des mosaïques dynamiques et actives, plus de possibilités de personnalisation, etc. Ne ratez pas notre prochain billet : nous évoquerons l'écran Démarrer et nous vous expliquerons pourquoi il incarne parfaitement la façon dont nous utilisons désormais nos PC.

Chaitanya Sareen

  • Loading...
Leave a Comment
  • Please add 1 and 8 and type the answer here:
  • Post