Windows 8 et le matériel tactile

Conception de Windows 8

Vision en coulisses de l'équipe d'ingénierie Windows

Windows 8 et le matériel tactile

  • Comments 12

En septembre dernier, nous avons publié sur ce blog un billet consacré à l'expérience tactile de Windows 8 sur le matériel Windows 7. Dans ce billet, nous avons retracé l'historique du matériel tactile et son évolution, et décrit ce que Windows 8 peut apporter à l'écosystème des interfaces tactiles. Nous expliquions également que nos efforts de développement (en matière de logiciels, mais aussi de matériel) sont basés sur des expériences utilisateur clés, que ces expériences jouent un rôle essentiel dans notre façon d'évaluer le matériel Windows 8 et que nous communiquons avec les partenaires fabricants de matériel. Depuis la publication de ce billet, nous avons travaillé en étroite collaboration avec nos partenaires pour concevoir des PC Windows 8. Arrivés au stade de la Consumer Preview, nous souhaitons refaire le point avec vous à ce sujet. Ce billet a été rédigé par Jerry Koh, chef de projet, et Jeff Piira, responsable des tests, qui font tous deux partie de l'équipe Plateforme d'interaction humaine.
--Steven


L'équipe Windows a continué à travailler main dans la main avec des partenaires externes fabricants de matériel, pour concrétiser l'expérience utilisateur que nous souhaitons proposer dans Windows 8. De nouveaux PC sont en cours d'élaboration et même s'il ne s'agit pas du sujet de ce billet, toutes les équipes Microsoft sont particulièrement enthousiastes vis-à-vis des prochaines nouveautés que vous découvrirez bientôt auprès des fabricants.

Rappelons-le, Windows 8 fonctionnera en principe sur les ordinateurs commercialisés actuellement et nous faisons tout pour que cela se vérifie en pratique. Vous pouvez donc installer en toute confiance la version Consumer Preview sur les ordinateurs que vous possédez. Malgré tout, si la compatibilité reste pour nous une priorité, nous devons trouver un juste équilibre et laisser les atouts de Windows 8 s'exprimer pleinement sur les nouveaux PC Windows 8. À travers ce billet, nous souhaitons présenter notre perception des efforts accomplis et la manière dont nous comptons atteindre ces objectifs.

Vérification du bon fonctionnement de Windows 8 sur votre PC Windows 7

Dans le cadre de la conférence //build/, nous avons présenté les différents mouvements tactiles composant le « langage tactile » de Windows 8. Ces interactions importantes jouent un rôle central dans l'interface utilisateur de Windows 8. Elles sont largement réutilisées dans les frameworks applicatifs figurant dans nos contrôles et exemples courants. L'objectif principal de notre langage tactile est de favoriser la simplicité d'utilisation et de gagner la confiance de l'utilisateur. Ainsi, nous souhaitons que toutes les interactions tactiles fonctionnent de façon fiable et homogène à chaque instant. Les développeurs qui exploitent nos contrôles intégreront automatiquement ce langage à leurs applications, en réutilisant les contrôles courants ou en utilisant les exemples. Ce faisant, ils réduiront également le temps d'apprentissage des utilisateurs.

Appui prolongé pour en savoir plus, appui pour réaliser l'action principale, glissement pour déplacer l'affichage, balayage pour sélectionner des éléments, pincement et étirement pour zoomer, rotation pour faire pivoter, balayage à partir du bord de l'écran pour accéder aux commandes de l'application, balayage à partir du bord de l'écran pour accéder aux commandes système.

Le langage tactile nous permet de concevoir une expérience utilisateur de base optimisée pour le tactile et fonctionnant parfaitement sur tous les PC, qu'ils aient été conçus pour Windows 7 ou pour Windows 8. Les principaux mouvements ne nécessitent pas plus de deux doigts. Cependant, pour certaines applications, l'usage de deux doigts seulement peut vite s'avérer limité. Pour cette raison, les PC Windows 8 nécessitent des digitaliseurs prenant en charge cinq doigts au minimum. Nous avons pris cette décision en réponse aux commentaires des développeurs. Ceux-ci ne souhaitent pas être limités sur le plan de la créativité, et ils veulent en particulier pouvoir utiliser les mouvements à plusieurs doigts ou les contrôles utiles, quels qu'ils soient. Ils ne souhaitent pas non plus devoir prendre en charge un nombre minimal de doigts, si cela n'a aucune utilité dans leur application. Ainsi, nous avons mis l'accent sur un minimum de cinq doigts, pour permettre des scénarios tels que les interactions avec la main complète (c'est-à-dire avec cinq doigts), ainsi que les scénarios utilisant plusieurs doigts, voire plusieurs mains. Nous répondons ainsi aux demandes des développeurs, qui peuvent aller encore plus loin grâce aux applications multipoints. Tout en nous assurant du parfait fonctionnement du système sur un PC Windows 7, nous faisons en sorte que le fonctionnement des nouveaux PC Windows 8 soit encore plus cohérent et prévisible, tant pour l'utilisateur que pour le développeur.

Les nouveaux concepts d'interface utilisateur de Windows 8 influent également sur la conception matérielle. Dans ce domaine également, les PC Windows 8 seront bien plus performants que les PC Windows 7 actuels. Par exemple, le mouvement de balayage à partir du bord de l'écran, qui permet d'afficher la barre d'action et la barre des applications, modifie considérablement les hypothèses liées au matériel tactile. Habituellement, la sensibilité tactile tombe au niveau des bords de l'écran, et les fabricants de matériel n'ont jamais véritablement optimisé les bords de l'écran. Le centre de l'écran a quant à lui fait l'objet de nombreuses innovations, au détriment des bords. Si vous connaissez déjà l'expérience utilisateur de Windows 8, vous savez que le balayage depuis le bord de l'écran joue un rôle essentiel dans l'utilisation de Windows. Cependant, il joue également un rôle important dans nos promesses vis-à-vis des développeurs, car chaque pixel utilisé pour détecter un balayage à partir du bord de l'écran est un pixel pris au développeur. Dans le cas des applications de style Metro, où chaque pixel appartient au développeur, nous devons être à la hauteur des attentes.

Nous avons travaillé en étroite collaboration avec nos partenaires pour trouver une solution permettant à tous les pixels des écrans tactiles d'être précis et de fonctionner parfaitement. Les défis en la matière étaient nombreux, mais nous avons réussi à tenir notre promesse : les PC Windows 8 prendront en charge les mouvements de balayage à partir du bord de l'écran sans prendre de pixels aux applications, le tout avec une sensibilité tactile optimale. Cet avantage bénéficie aussi bien aux développeurs qu'aux utilisateurs. Pour que tout cela fonctionne avec les PC Windows 7, nous avons dû employer d'autres méthodes. Ainsi, pour que le balayage à partir du bord de l'écran fonctionne parfaitement sur ces PC, nous avons créé un mode contenant un tampon de 20 pixels, permettant la détection de ce mouvement de balayage périphérique. Ainsi, la majorité des PC appellent de façon fiable les icônes et exploitent efficacement Windows 8. En contrepartie, ce tampon accapare de l'espace d'affichage, au détriment de l'application et des développeurs.

Le marché des PC Windows 7 est très vaste. Si ce constat confirme une nouvelle fois la variété de l'écosystème Windows (les utilisateurs disposent d'un choix très large), les différences de comportement existant entre les nombreux écrans tactiles du marché sont d'autant plus difficiles à gérer. Voici quelques exemples de travaux réalisés pour permettre le bon fonctionnement des mouvements tactiles sur les PC Windows 7 :

  • Amélioration de la tolérance des mouvements tactiles, tels que l'appui prolongé ou le pincement (qui permet de zoomer)
    Sur certains écrans tactiles, les informations renvoyées par l'écran ne sont pas cohérentes. En raison de l'instabilité des données renvoyées par l'écran, le système ne peut pas savoir pas précisément si le doigt bouge ou s'il est immobile. Dans certains cas, un mouvement simple tel que l'appui prolongé devient très difficile à calculer.
  • Identification de l'intention de l'utilisateur, en cas de mouvement saccadé ou imprécis
    Le fait de proposer des éléments d'interface plus grands permet d'améliorer la précision du ciblage tactile, mais cela n'est pas possible sur le Bureau Windows, en particulier avec les applications de bureau existantes. Aussi, nous avons mis en place de nouveaux dispositifs permettant de réaffecter les cibles tactiles en utilisant la géométrie du doigt. Ainsi, il est plus facile d'appeler un élément d'interface qui se trouve dans le rayon de contact de votre doigt. Nous parlerons plus en détail de ce principe dans un prochain billet.

Comme vous le constaterez, à certains endroits, nous avons réussi à adapter le système à la variété du matériel. Cependant, dans certains domaines, les logiciels ne peuvent pas tout compenser. Quelques exemples sont présentés ci-dessous. Malgré tout, dans certains cas les utilisateurs peuvent apprendre à contourner le problème. Dans d'autres cas en revanche, l'expérience utilisateur semblera lente ou imprécise, et nécessitera de réitérer le mouvement à plusieurs reprises pour parvenir au résultat escompté. Certains problèmes peuvent être résolus en mettant à jour les pilotes, mais l'évaluation des problèmes et le support sont à la seule discrétion des fabricants. Voici quelques exemples d'incohérences constatées en comparant les écrans tactiles de certains PC Windows 7 :

  • Les appuis individuels ne fonctionnent pas toujours, en particulier lorsque l'utilisateur tape rapidement sur les touches du clavier tactile.
    Ce problème est généralement dû à trois facteurs : la vitesse de réponse de l'écran tactile, la vitesse de saisie et le nombre de points tactiles. À mesure que votre vitesse de saisie sur l'écran tactile augmente, l'écran doit s'adapter à la vitesse d'appui sur les touches. La vitesse de réponse d'un écran tactile est en général optimisée pour la détection des mouvements de glissement plutôt que pour la détection des appuis rapides. Ainsi, il arrive que certains appuis ne soient pas pris en compte. Plus vous tapez rapidement, plus le risque d'effectuer un mouvement avec plus de deux doigts en même temps augmente. Sur les systèmes qui ne prennent pas en charge plus de deux doigts, vous constaterez que certains caractères sont ignorés.
  • La sélection par balayage n'est pas homogène sur les écrans qui ne détectent pas assez rapidement les petites différences d'appui tactile.
    La réponse à un appui initial prend ainsi un peu de temps. Dans certains cas, l'écran tactile ignore les premières valeurs après l'appui initial et le système interprète ensuite avec difficulté le balayage.
  • Les mouvements de balayage et de glissement peuvent être interprétés comme étant des appuis, en particulier sur le matériel qui n'est pas suffisamment sensible.
    Ce problème est lié aux problèmes déjà évoqués ci-dessus : l'écran tactile met un certain temps à répondre et est incapable d'envoyer un flux constant de données après l'amorce d'un mouvement de balayage ou de glissement. Dans ce cas, le système interprète les données comme s'il s'agissait d'appuis et non pas de glissements. Le fait de ralentir les mouvements de balayage et de glissement peut résoudre le problème.
  • Le balayage à partir du bord de l'écran ne fonctionne pas toujours, en particulier lorsque le mouvement est rapide.
    Même si nous avons mis en place le tampon décrit ci-dessus, les mouvements rapides de balayage à partir du bord de l'écran souffrent parfois d'une vitesse de réponse trop faible. Les doigts qui glissent trop vite vers le centre de l'écran ne sont détectés par l'écran tactile qu'après avoir dépassé la limite du tampon. En général, il suffit alors de refaire le mouvement moins rapidement.

Voici une vidéo expliquant à l'aide de quelques exemples comment le matériel influe sur le langage tactile de Windows 8.


Téléchargez cette vidéo pour la regarder sur votre lecteur habituel :
MP4 haute qualité | MP4 faible qualité

Vous remarquerez que les différences existant entre les écrans tactiles n'empêchent pas d'utiliser les écrans en question : vous pouvez toujours adapter la façon dont vous interagissez avec les écrans pour trouver des vitesses plus adéquates ou des seuils de mouvement qui fonctionnent mieux. Par exemple, si les icônes ne s'affichent pas après un balayage à partir du bord de l'écran, il suffit de réessayer plus lentement. Cependant, cette variabilité peut vous rendre moins confiant vis-à-vis des mouvements tactiles sous Windows. Malgré tout, nous ne souhaitons pas obliger les développeurs à adapter leurs applications à toutes les variantes de matériel tactile du marché. Au final, notre objectif est de concrétiser nos promesses en matière de cohérence et de compatibilité des applications avec tous les PC Windows 8. Pour cette raison, nous travaillons d'arrache-pied pour faire en sorte que les PC Windows 8 bénéficient d'une expérience tactile optimale dans toutes les situations. Par conséquent, vous voudrez sans doute faire l'acquisition d'un de ces PC dès leur commercialisation !

Test du matériel tactile

Pour que l'expérience utilisateur de Windows 8 fonctionne correctement sur votre PC Windows 7, nous avons testé différents modèles actuellement sur le marché. La liste ci-dessous contient quelques-uns des systèmes Windows 7 récents que nous utilisons couramment au sein des équipes Windows. Cette liste est purement indicative et n'a pas pour objectif de recommander des PC. Il convient de remarquer que les fabricants en question ne proposent aucun support dans le cadre de l'installation de Windows 8 sur ces ordinateurs.

  • PC convertible HP Elitebook 2760p
  • Tablette ASUS EP121
  • PC convertible Dell Inspiron Duo
  • PC convertible Lenovo x220t
  • Écran 22” 3M M2256PW
  • Tablette Samsung Series 7

Pour respecter nos engagements vis-à-vis des clients qui effectuent une mise à niveau, nous réalisons également des tests fréquents de Windows 8 sur un éventail plus large de systèmes présents sur le marché. Bon nombre de ces systèmes figuraient dans la liste publiée dans le billet précédent. Nous allons maintenant partager avec vous quelques-unes des données collectées. Notre équipe de test a collecté des données sur la manière dont les interactions tactiles de Windows 8 fonctionnent sur 64 écrans tactiles de l'ère Windows 7. Comme le montrent les graphiques ci-dessous, les données portent sur un large éventail de formats et de technologies de capteurs tactiles.

Graphique à secteurs : tablette 14 %, écran 16 %, tout-en-un 30 %, PC convertible 40 %.Graphique à secteurs : capacitifs 66 %, optiques 28 %, autres 6 %.

Les conclusions sont encourageantes : la grande majorité des écrans tactiles Windows 7 peut être utilisée avec Windows 8. Ainsi, les pilotes tactiles sont chargés correctement et vous profitez des principales interactions tactiles de Windows 8 sans réel problème. Cependant, comme nous l'avons expliqué dans le paragraphe ci-dessus, la façon dont les interactions tactiles sont interprétées sur les différents écrans tactiles Windows 7 souffre d'une grande variabilité. Par exemple, un mouvement de balayage peut être interprété comme une action de sélection de vignette, de glissement de vignette ou d'activation (par le biais d'un appui) d'une vignette sur un troisième écran. Les graphiques ci-dessous illustrent le niveau de réussite d'un écran à l'autre, lorsque les mouvements de balayage de Windows 8 sont utilisés (sélection d'une vignette, déplacement d'une vignette, redimensionnement d'une vue ancrée par glissement, et balayage à partir du bord de l'écran pour afficher les icônes). Une valeur de 100 % indique que toutes les tentatives ont abouti (dans le cas des PC Windows 8, le résultat à tous ces tests doit dépasser 95 %*).

Grahique montrant les résultats du test de sélection de vignette sur les écrans tactiles Windows 7 ; le taux de réussite est généralement compris entre 80 % et 100 %.

Test : sélection d'une vignette dans l'écran d'accueil
Résultat attendu : vignette sélectionnée dès le premier mouvement de balayage

 

Grahique montrant les résultats du test d'organisation des vignettes sur les écrans tactiles Windows 7 ; le taux de réussite est généralement compris entre 80 % et 100 %, mais quelques points se situent autour de 65 %.

Test : déplacement d'une vignette dans l'écran d'accueil
Résultat attendu : la vignette est déplacée dès la première tentative de glissement

 

Grahique montrant les résultats du test de redimensionnement d'une vue ancrée sur les écrans tactiles Windows 7 ; le taux de réussite est généralement compris entre 70 % et 95 %, mais quelques points se situent autour de 55 %.

Test : redimensionnement d'une application ancrée
Résultat attendu : l'application ancrée est redimensionnée

 

Grahique montrant les résultats du test de balayage à partir du bord droit (sans atténuation) sur les écrans tactiles Windows 7 ; le taux de réussite est réparti entre 0 % et 100 %, quelques points se situant autour de 55 %.

Test : balayage à partir du bord droit de l'écran pour afficher les icônes
Résultat attendu : la barre d'action s'affiche dès le premier balayage

* Les taux de réussite varient d'un test à l'autre

Les PC Windows 8 sont en chemin

Tout au long du développement de Windows 8, nous avons travaillé main dans la main avec nos partenaires externes fabricants de matériel afin de réduire la variabilité du matériel et d'homogénéiser la configuration requise pour Windows 8. Au moment de la conférence //build/, nous collaborions encore avec les partenaires pour définir cette configuration requise, à travers des prototypes. La tablette Samsung remise lors de la conférence //build/ constituait notre première tentative visant à imposer la configuration requise dans un système de production. Ceux d'entre vous qui ont eu la chance d'essayer la tablette Samsung ont pu profiter d'un niveau de performances tactiles proche de ce à quoi l'on peut s'attendre avec Windows 8. Certaines améliorations ont également été intégrées à la version commercialisée de cette même tablette, la Samsung Series 7. En essayant Windows 8 sur ce matériel, vous pourrez mieux vous rendre compte des avantages tactiles offerts par les PC Windows 8.

Nous avons publié la configuration matérielle requise pour les nouveaux PC Windows 8. Nous continuons en outre à collaborer avec les partenaires, les fournisseurs, les fournisseurs indépendants et les fabricants de PC pour faire en sorte que les nouveaux appareils respectent cette configuration. Pour qu'un nouvel appareil tactile puisse être commercialisé en tant que PC Windows 8, il doit être testé et certifié par Microsoft. Ainsi, nous garantissons un certain niveau d'homogénéité et de qualité pour l'ensemble du matériel tactile fonctionnant sous Windows 8. Nous évoquerons plus en détail le processus de certification au cours d'un prochain billet.

Testez Windows 8 Consumer Preview

Si vous possédez un PC Windows 7 tactile, nous vous recommandons vivement d'essayer Windows 8 Consumer Preview et de profiter de l'expérience utilisateur de style Metro. La majeure partie de l'expérience utilisateur fonctionnera correctement, mais vous devez être conscient des problèmes évoqués plus haut. Sur les PC Windows 8, ces problèmes seront bien évidemment résolus.

Si vous ne possédez pas de PC tactile, vous pouvez quand même profiter de l'interface tactile de style Metro à l'aide d'une souris et d'un clavier. Enfin, si vous développez des applications pour Windows 8, n'oubliez pas que les outils de développement comprennent notamment un émulateur permettant de simuler des interactions tactiles. Vous pouvez ainsi évaluer avec précision le fonctionnement de votre application. Nous vous invitons à profiter de ce simulateur. Nous espérons que vous apprécierez les efforts investis pour proposer la meilleure expérience tactile possible dans Windows 8. Nous sommes ravis de proposer ainsi un niveau d'interaction jamais vu sur PC.

Merci,

- Jeff Piira, responsable des tests, équipe Plateforme d'interaction humaine
- Jerry Koh, chef de projet, équipe Plateforme d'interaction humaine

  • Loading...
Leave a Comment
  • Please add 7 and 4 and type the answer here:
  • Post