Depuis Février dernier, Microsoft en la personne de Steve Ballmer avait fait aux dirigeants de Yahoo! une proposition d'acquisition. Le dirigeant emblématique de Yahoo!, jerry Yang, n'était pas favorable à cette fusion et a usé de tout son pouvoir - j'allais dire de tous les stratagèmes - pour tenter déviter que ça ne se fasse.

Depuis, cette situation a évolué de rebondissement en rebondissement, et jusqu'à présent je m'étais bien gardé de la commenter.

Cette nuit, Steve Ballmer a adressé un mail à tous les employés de Microsoft, annoncant qu'il avait envoyé un mail à Jerry Yang, le dirigeant de Yahoo! en lui confirmant le retrait ferme de l'offre d'acquisition. Je pense que ces mails ne tarderont pas à être republiés in-extenso ici ou là, si la curiosité vous étreint. [Edit] : Le mail de SteveB est déjà republié ici.

Déjà des réaction à cette annonce, comme ici sur TechCrunch (of course !), chez MJ Foley, chez Mini-Msft - qui est rarement aussi heureux et "supportive" des décisions du Top management de Microsoft, et Henry Blodget a comme d'habitude publié un billet que j'apprécie tout particulièrement...

Sans tarder, Jerry Yang a ensuite envoyé un mail aux employés de Yahoo! pour leur communiquer la "bonne nouvelle", en déclarant que "la distraction créée par l'offre non sollicitée de Microsoft est à présent derrière nous".

Bon, laissons un moment savourer à Jerry ce qu'il considère être une victoire...

Maintenant, en prenant un peu de recul, il faut voir que avec le temps, cette offre d'acquisition commencait à en inquiéter plus d'un, en dehors et à l'intérieur de Microsoft. Ce billet de MJ Foley est essentiel parce qu'il synthétise bien le climat de ces dernières semaines.

"There’s been lots of back and forth about Microsoft and Ballmer being at risk of “losing face” if Microsoft gives up on its Yahoo acquisition plan. I feel as though there’s nothing embarrassing about admitting your original idea was ill-advised, and after three months, you’ve realized you could better spend your billions elsewhere."

Je ne pense pas que Microsoft ait perdu la face. Certes, nombreux sont ceux pas assez informés qui pourraient prendre le refus de Jerry Yang pour un camouflet, je pense au contraire que le Monsieur Yang a certainement fait la plus grosse erreur de sa vie, et comme le souligne Henry Blodget :

"We expect Yahoo's stock will drop to at least the low $20s on this news. Microsoft's should rise.

We think this is a smart move by Microsoft for four reasons:

  • We think the combination as proposed would have been a disaster.
  • We don't think Microsoft needs to be in Yahoo's business (Microsoft obviously disagrees)
  • We think $37 a share would have been too much to pay.
  • We think there is a reasonable chance that Microsoft might be able to buy Yahoo for less than $30 in six months to a year if Yahoo can't get its act together."

Même conclusion sur TechCrunch :

"Don’t Count Microsoft Out Just Yet

There’s a reasonable chance that Yahoo tanks this week - really tanks. It’s not inconceivable that Microsoft could come right back to the table with a lower bid than the one they just pulled off the table. Don’t count Microsoft out yet - they may still get their win."

Oui, non seulement le cours de l'action Yahoo! va être sans doute assez chahuté sur les marchés dès la semaine prochaine, mais la suite à plus long terme sera intéressante à suivre. Il n'est pas impossible qu'à plus long terme Microsoft puisse s'offrir Yahoo! pour beaucoup moins cher que $48 Bn ;)

Je pense que ce n'est pas la fin du feuilleton, mais que c'est juste le gros rebondissement qui marque la fin de la Saison 1. Allez, le tournage de la Saison 2 va tout juste commencer...

Je ne suis pas certain que Jerry Yang ait un grand rôle dans cette saison 2. Les actionnaires de Yahoo! viennent en effet de perdre un gros paquet de fast cash grâce à lui, et je ne pense pas qu'ils aient aimé ça...

Pour ma part, ça ne va pas changer grand chose. Je garde mon compte Flickr Pro, et je ne renie pas mes amis chez Yahoo! ;)

Et puis comme le dit Mini-Msft - avec qui je suis pour une fois d'accord :

"The only not-so-good thing out of not blowing all of our cash at once is that we'll continue to live in an era of cash-cow abundance, preventing us from making profit-minded decisions. The lack of the money cushion would have, I presume, actually caused new projects to expect to bring in cash vs. becoming strategic money pits."

On va avoir une grosse rentrée chez Microsoft, avec une réorganisation mondiale importante dont on voit l'ampleur en interne depuis quelques mois... La suite va être passionnante !

Allez pour terminer sur une note d'humour, voici un extrait d'un mail humoristique envoyé par un collègue lambda sur une liste de discussion interne, les chiffres sont faux, mais l'idée est amusante :)

"Here are a few suggestions for what else Microsoft could get for $40 billion:

  • Hire 40,000 engineers, at $100,000 apiece, for a decade
  • Acquire Facebook (estimated to have a market value of $15 billion), along with just about any other meaningful social networking site, including MySpace, Bebo, Hi5 and LinkedIn. There would still be enough money left over to pay some consultants to help with integration.
  • Spend eight times more than Google did last year to acquire traffic--and presumably make traffic more pricey for Google, to boot.
  • Hire 80 million workers in China to do nothing but click on Microsoft properties and related ads for 10 years.
  • Promise a free Big Mac to everyone who clicks on a Microsoft ad--and give away 14 trillion of 'em."

Plus efficace serait la suggestion de MJ Foley :

"In fact, if I were Microsoft, I’d be using a good part of that $40-odd billion to hire a SWAT team to help Windows Vista. I’m not talking about hiring more developers; I’m talking about finding folks who could creatively find a way to market downgrades to XP as a selling point. Microsoft should be far more worried about its Vista image problem than about outsmarting Yahoo, at this point.

Remember: Windows still generates one-third of Microsoft’s sales and two-thirds of its profits. Online Services is still a black hole. If Microsoft’s cash cows dry up prematurely, there won’t be any services future for the company to worry about."

Et vous, vous en pensez quoi de tout ça ?

[Edit Lundi 05 Mai] : Je vous conseille la lecture du billet de Michel de Guilhermier sur ce dernier rebondissement. Il y écrit :

"(...) Quel pince sans rire ce Jerry Yang, qui pouvait clamer haut et fort que l'offre de Microsoft sous-valorisait notoirement sa société alors qu'elle représentait 50% de mieux que le cours de Yahoo de l'époque, 40 fois les bénéfices de l'année et plus de 50 fois les bénéfices de l'exercice 2009... (...)"

et aussi :

"(...) L'ego de Jerry Yang n'a réglé aucun problème. Yahoo étant toujours, et encore plus qu'avant sans doute, un géant de l'Internet fragile, en proie à une part de marché en forte baisse, les choses ne peuvent en rester là et quelqu'un - peut-être Microsoft - finira bien par racheter Yahoo, et sans doute à un prix inférieur à 31$/share. Je prends les paris !

Pour le très court terme, avec le retrait de l'offre Microsoft à 31$, l'action Yahoo doit se rapprocher de là où elle était en début d'année, soit vers les 20$ seulement... (...)"