Cloud Computing @ Microsoft France

Le système d'informationset les nuages

Azure : premier bilan et pronostics 2009

Azure : premier bilan et pronostics 2009

  • Comments 1

Si la plate-forme de services Azure sera disponible fin 2009, une preview restreinte a débuté fin Octobre 2008. En ce début d’année, faisons un premier bilan et osons quelques pronostics. 

Quelle est l’utilisation d’Azure chez Microsoft ?

1. Les équipes R&D sont en train d’étendre plusieurs produits Microsoft par des services en ligne pour proposer des compléments de fonctionnalités tels que la Synchronisation de données, du Collaboratif, et l’accessibilité au système d’informations pour des équipes mobiles et/ou des partenaires… Une version Web de Microsoft Office a déjà été annoncée, d’autres annonces vont suivre selon Bob Muglia

2. D’autres équipes vont plus loin en étudiant le portage de l’ensemble de leur code sur Azure. Le retour d’expérience de l’équipe Live Meeting est disponible au travers d’une vidéo…

Côté Entreprises, quels sont les premiers scénarios candidats ?

Selon Bob Muglia, les entreprises s’intéresseront dans un premier temps à Windows Azure pour leurs développements Web qui ont besoin d’être accessibles sur l’ensemble du globe.

La seconde opportunité concerne les plate-formes de partenariat cross-organisations : Supply Chain, B2B, EDI… où les problématiques d’authentification et de connectivité sont complexes, coûteuses, et longues à mettre en oeuvre. Windows Azure et les .Net Services (Access Control & Connectivity) présentent ici un intérêt évident.

J’ajouterais le scénario “Light Dev”, j’entends par là toutes ces petites applications (de quelques jours à quelques mois de développement, généralement moins de 50 jours). Ces applications sont un casse-tête pour les directions informatiques (“IT Headache”)

  • tant sur les aspects maintenance (hétérogénéité des languages, AGL, environnements utilisés)
  • que sur les aspects exploitation (hétérogénéité des environnements et runtime d’exécution).

En proposant une architecture de référence (Fabric) et une infrastructure hautement disponible, Azure intéresse les entreprises qui sont libres de tantôt acheter des applications (en mode SaaS et hébergée sur Azure), et tantôt développer des spécifiques hébergés sur Azure.

Parce qu’il n’y a pas de nouvelle année sans pronostics …

Je pense que nous verrons émerger courant 2009 des communautés Azure. Le coeur de des communautés sera composé de professionnels du Web et de développeurs passionnés, qui collaboreront à la construction d’applications opensource de référence et de modules techniques.

Le modèle  économique :  les professionnels proposant du service aux entreprises pour la mise en place d’applications Azure sur mesure et les passionnés proposant des applications simples, grand public, et couplées à des modèles publicitaires.

Premiers retours en France

Je constate qu’Azure génère beaucoup d’enthousiasme et fait actuellement l’objet de nombreuses expérimentations. Simplicité, et une robustesse remarquable pour une preview et étant donné l’envergure du projet.

Un seul bémol : la frustration des personnes en attente d’une réponse positive à leur demande de participation à la preview restreinte.  Une remarque à ce propos : les SDK d’Azure (Windows Azure SDK, .Net Services SDK, SQL Data Services SDK) sont suffisants pour se faire une idée voire tester la plate-forme. Les trop rares jetons distibués lors de la PDC ne sont pas indispensables pour construire et tester des applications pour Windows Azure … Et patience … des jetons sont régulièrement transmis, certains de mes contacts en ont encore reçus semaine dernière.

Pour démarrer vos premiers développements sur Windows Azure, installer dans cet ordre : Visual Studio 2008 SP1 Web Express, le SDK d’Azure, les Azure Tools pour Visual Studio, puis l’Azure Training Kit.

Pour découvrir et approfondir Azure, rendez-vous sur les sessions du parcours Cloud et Azure des TechDays 2009.