La question posée récemment par Benjamin Nizet est peut-être passée inaperçue parce qu’elle apparaissait dans les commentaires. Je me permets de reprendre la réponse ici. Cette question concernait les listes de corrections automatiques (AutoCorrect). Comme la nouvelle version du correcteur orthographique français d’Office 2003 tient désormais compte de la « nouvelle » orthographe et des recommandations de l’Académie (voir ici), certaines corrections automatiques ne sont plus pertinentes et doivent être adaptées. C’est surtout le cas si l’utilisateur a opté pour l’option « orthographe rectifiée ». Dans l’ancienne version du correcteur, le fichier des corrections automatiques comportait des paires telles que « disparait à disparaît », ou encore « reconnait à reconnaît ». Si l’on conserve l’option par défaut qui considère les deux formes comme valables, il n’y a aucun problème. Si, par contre, on a opté pour l’option « orthographe rectifiée », la forme sans accent circonflexe est recommandée. Il est alors nécessaire de modifier le fichier des corrections automatiques pour supprimer les quelques formes touchées par ces recommandations qui faisaient l’objet d’un remplacement automatique en cours de frappe.

 

La procédure est décrite ici, dans un article de la base de connaissances. Cela permettra d’éliminer les corrections automatiques suivantes (et quelques autres citées dans cet article) puisque les mots de la colonne de droite doivent être soulignés si l’on choisit l’option « orthographe rectifiée ».

 

charriot

chariot

disparait

disparaît

ambigüe

ambiguë

paraitre

paraître

 

Cela permettra de ne plus voir les mots « disparait » ou « connait » transformés automatiquement en « disparaît » ou « connaît ». Les raisons pour lesquelles ce fichier n’a pas été mis à jour lors de l’installation du nouveau correcteur sont expliquées dans l’article (nous ne voulions pas provoquer de perte de données si un utilisateur a enrichi sa propre liste de corrections automatiques et la procédure permet de garder ces corrections personnelles éventuelles).

Thierry Fontenelle [MSFT]
Microsoft Speech & Natural Language Group