Le Wall Street Journal de ce jeudi 4 janvier publie une longue analyse de la nouvelle suite Office 2007, qui sera disponible à la fin de mois. Walter Mossberg, l’auteur de cette analyse, cite à plusieurs reprises une des innovations qu’il semble tout particulièrement apprécier, à savoir le nouveau correcteur contextuel dont j’ai parlé il y a quelque temps. Voici ce qu’il en dit :

There are other nice additions. In Word, Outlook and PowerPoint, there is now contextual spell checking, which points to a wrong word, even if the spelling is in the dictionary. For example, if you type "their" instead of "they're," Office catches the mistake. It really works.

Je comprends que mes collègues soient heureux de cette reconnaissance de la part d’un journaliste aussi critique et fin dans ses analyses. Cela fait toujours plaisir de voir que les gens apprécient le travail et considèrent ces nouveaux outils comme très utiles.

Thierry Fontenelle

Microsoft Natural Language Group – Program Manager