La plateforme Windows Azure est une plateforme de services Cloud qui est hébergée dans des centres de données Microsoft (2 datacenters en Europe, 2 en Amérique du Nord et 2 en Asie). Cette plateforme permet aux développeurs de concevoir et réaliser des applications 100% Cloud mais également hybrides, vivant en partie dans l’entreprise et en partie dans des datacenters publics. La plateforme comprend :

-        Windows Azure, une plateforme d’hébergement de sites et de services que l’on peut considérer comme l’équivalent d’un système d’exploitation à l’échelle d’un datacenter. Vous déployez une application dans Windows Azure via un portail ou Visual Studio et la plateforme se charge de créer les machines virtuelles, les lance, y installe votre application et configure les composants réseaux et le répartiteur de charge. En environ 15 minutes, votre application ou service est disponible via une URL.

-        SQL Azure, une base de données relationnelle Cloud hautement disponible. Vous n’avez pas à gérer les serveurs, les mettre à jour, les patcher etc… vous vous concentrez sur vos bases de données et SQL Azure s’occupe du reste.

 

Windows Azure, pour quelles utilisations ?

·        Mise en production sans impact sur l’infrastructure existante

Monter une opération ponctuelle, ou déployer une application sur un groupe d’utilisateurs pilote est une opération longue en entreprise, parce que les modifications que ces applications imposent exercent des contraintes sur un environnement de production où chaque décision peut avoir un impact sur un parc entier d’applications. A l’opposé, le déploiement sur le Cloud n’impacte pas les ressources serveurs de l’entreprise, et peut se faire avec une isolation totale vis-à-vis des autres applications. De plus, le modèle de tarification à l’usage permet de travailler sur des budgets de courte durée, là où le déploiement en entreprise sous-entend de prendre en compte les charges d’administration pour une à deux années.

·        Montée en charge à la demande

Provisionner de nouvelles instances de serveurs sur la plateforme Azure est une question de minutes, ce qui permet d’adapter l’infrastructure aux demandes ponctuelles (saisonnières, hebdomadaires, ou même horaires). A la différence d’une infrastructure d’entreprise où on provisionne souvent le matériel en fonction de la charge attendue sur 24 mois, il est possible avec Azure d’augmenter ou de réduire son parc en fonction des demandes.

·        Partage et consolidation de données à l’extérieur de l’entreprise

Les données d’entreprises sont de plus en plus souvent mutualisées sur un parc de serveurs de bases de données qui vit derrière la DMZ, et mettre ces données à la disposition d’applications accessibles sur Internet est complexe. SQL Azure permet de répliquer des jeux de données sur le Cloud, par exemple pour publier des données de référence ou permettre à des applications externes d’accéder aux données dont elles ont besoin sans maintenance lourde d’un serveur de bases de données en DMZ.

·        Ouverture des applications d’entreprise à des partenaires ou clients

Les applications d’entreprise sont le plus souvent conçues dans un contexte de sécurité donné, et s’appuient par exemple sur l’annuaire Active Directory de l’entreprise. Dans ces conditions, autoriser l’accès à des prestataires, partenaires ou clients est délicat. AppFabric permet d’ouvrir vos applications à vos partenaires et clients de façon simple et rapide, en s’appuyant sur les protocoles standardisés de gestion d’identité sur Internet.