Je vous en parlai il y a quelques temps sur ce blog, les Interfaces directes sur le cerveau (ou plus précisément sur son activité, qui peut être captée, sans implantation d’électrode…) continue d’évoluer. Des applications médicales ont vu le jour (fauteuil roulant pour Toyota, ou applications dans le cas d’affection par la maladie de Parkinson’s). Le concept est fascinant et surement clé pour des IHM encore difficile a imaginer… (je verrai cela quand je serai à la retraite…aux conférences organisées par les jeunes :-), idem pour les ordinateurs quantiques… mais la c’est même pas sur que je les vois !)

Ainsi que le souligne cet article de Wired, les hackers risque d’avoir avec ces nouvelles Interfaces, un nouveau champs d’action. Ainsi bon nombre d’équipement vont être équipé de fonction de contrôle a distance via du WiFi (ou son successeur demain…), et la tentation sera bien grande de tenter de s’immiscer entre le BI et le C, autrement dit de venir interférer et donc hacker les échanges entre capteur et ordinateur, afin de prendre la main sur l’ordinateur cible… Oui il est temps que l’on apprenne de nos erreurs passées, et reste à espérer que la sécurisation des échanges (et les protocoles associés) soit des le départ pensé en terme de sécurité.

L’auteur de l’article insiste sur la corrélation entre complexité du code et présence de bug (potentiel trou de sécurité), c’est un vaste sujet (pour ne pas dire un théorème, via les technologies actuelles de développement…) et des recherches très sérieuses et très longues sont menées dans différents laboratoires de recherche à travers le monde (dont MSResearch), les travaux sur la vérification et la preuve formelle mathématique, visent en effet a atteindre cet objectif. Démonter mathématiquement la validité en toute situation d’un code donné, voila un graal digne de ce nom ! Mais ce n’est déjà plus un mythe, le code embarqué dans l' aéronautique (et plus généralement dans tout ce qui expose un risque pour l’homme) ou un sous ensemble de drivers sous Windows (introduit dans Vista, Windows7 ou Serveur 2008) sont “prouvés” mathématiquement (à suivre …)

Bon la ca se voit pas, mais je gonfle ma joue droite… et donc arrête ce post pour aujourd’hui :-) … à bientôt sur ce sujet !

Eric.Not.Yet.Brain.Connected