Sur mon blog dédié aux nouveaux modèles et pratiques de la distribution je vous propose un papier faisant le point sur le futur des Apps.

Introduction:

Les applications ou sites Web sont aujourd'hui à l'image du monde physique. De l'extérieur nous ne voyons pas grand-chose, nous devons franchir la porte pour entrer, cliquer sur l'icône, puis nous déplacer dans les rayons pour trouver les produits ou les services que nous cherchons. Si nous voulons échapper à ces contraintes, des services externes comme les moteurs de recherche nous proposent, moyennant une taxe data, de trouver des raccourcis vers des destinations qu'ils auront choisies.

Les applications, demain, seront des conteneurs qui apporteront sur le device de l'utilisateur les catégories, produits et services pour qu'ils s'intègrent dans l'environnement de celui-ci. Ainsi, tirant parti du contexte porté par le device( identité de l'utilisateur, type de device, localisation, applications présentes, applications en cours d'utilisation) les données, catégories et services seront directement utilisables. L'utilisateur, n'aura plus à subir les "icones", il sera dans un environnement intégré qu'il aura choisi, qu'il pilotera. Il n'aura plus à subir les rigidités issues du monde physique et l'utilisation de tiers fournisseurs de ‘raccourcis’ sera moindre.

L'évolution du modèle des applications, telle que porté par Windows 8 et Windows Phone, va permettre la bascule d'un monde rigide qui utilise le digital à un monde construit sur le digital. Le client reprendra la main sur la relation qu'il a avec les marques, et celles-ci devront se transformer pour mettre en œuvre une stratégie orientée ‘pull’, passer du CRM au VRM. Cette nouvelle génération d'applications va permettre de faire disparaitre les murs des magasins issus du monde physique que la première génération d'applications avait importés dans le monde digital.

Le modèle applicatif des apps doit changer parce que nous basculons dans la société digitale. Le passage du ‘push’ au ‘pull’ aura un impact majeur, mais nécessaire pour les marques.

Article complet à cette adresse