Beaucoup de critiques ont émaillé la carrière de IIS 6.0, non pas sur le plan des failles de sécurité (il n'y a pas eu de correctif depuis la sortie du produit dans Windows Server 2003), mais plutôt sur la densité de sites, le temps de réponse, et la gestion du serveur d'applications ASP.Net (une extension d'IIS, plutôt qu'un composant de base).

Avec IIS 7.0, le groupe produit serveurs de Microsoft à Redmond a décidé, dès les premières spécifications, que les préoccupations des hébergeurs mutualisés devaient être adressées en priorité.

Notamment, la configuration automatique devait faire partie des éléments facilités par la nouvelle version, pour permettre un meilleur provisioning de sites. Dans le cadre d'une ferme de serveurs frontaux, reproduire la même configuration sur tous les noeuds relevait de la gageure, même en utilisant Application Center, le produit qui avait fait les beaux jours de Windows 2000 Server et Advanced Server, lui qui permettait la synchronisation de la Metabase de chaque Web Server. Le problème est résolu dans IIS 7.0 !!

Pour comprendre cette amélioration tant attendue, deux articles importants ont été publiés pour détailler "comment" mettre en oeuvre l'hébergement mutualisé dès aujourd'hui avec la version "presque finale" (Release Candidate, ou RC), de Windows Server 2008.

Le premier, qui comporte le déploiement d'un datacenter minimal avec 3 machines est décrit ici;

Le deuxieme concerne la configuration centralisée d'une ferme de serveurs IIS 7.0, se trouve ;

Et j'oubliais un élément important: l'upload par FTP! Le serveur livré avec Windows Server 2003 a été abandonné, pour être complètement réécrit dans 2008 et correspondre davantage aux desiderata des clients des hébergeurs. Ce troisième article, tout aussi incontournable que les deux précédents, commence ici.