Par Arnaud Tayac, Directeur de la Stratégie chez l'hébergeur français Ikoula.

Pour proposer des offres de services sur Internet, les hébergeurs doivent tout d'abord mettre en place tous les moyens techniques et humains pour garantir la qualité de leurs infrastructures, qui sont habituellement regroupés sous le terme FCAPS management (Fault, Configuration, Administration/Accounting, Performance, Security).

Pour être rentable, le revenu par serveur doit dépasser un certain seuil; donc en fonction du type d'utilisation réservé au serveur, le nombre de répertoires de stockage, d'applications, de machines virtuelles, doit lui aussi dépasser un certain seuil. Et la machine doit fonctionner 24h sur 24, 365 jours par an. Ou du moins, les sites web basés dessus doivent répondre sans interruption.

Historiquement, les produits Microsoft n'avaient pas une bonne réputation pour l'hébergement, ni en termes de densité de sites, ni en sécurité. De nombreux virus, vers et autres malveillances ont exploité des failles de sécurité du système et conduit à des "downtime" imprévisibles, jusqu'en 2004-2005. Le feedback que nous leur avons remonté a bien été pris en compte, et commence à porter ses fruits.

En effet, avec le SP2 de Windows Server 2003, et l'arrivée prochaine de la version 2008, Microsoft est beaucoup plus pro-actif sur la qualité de service que par le passé, et protège "par défaut" son serveur Web, tout en gardant la même richesse pour l'administration à distance (l'interface Windows, identique à celle duposte de travail XP, est accessible sur le serveur avec Terminal Services et le protocole RDP sous-jacent).

Par ailleurs, nous voyons une demande croissante pour l'infrastructure applicative riche et prête à l'emploi basée sur Windows, notamment grâce à l'arrivée de nouveaux control panels permettant au revendeur ou à l'utilisateur final de déployer en quelques clics de souris des applications de type blogs, forums, CMS, portails web. L'ajout de nouveaux outils tiers pour gérer SQL Server 2005 (tel que MyLittleAdmin) avec une interface web accélère encore plus la prise en main et la personnalisation des applications sur technos Microsoft.

Nous avons notamment mis en production une infrastructure complète permettant de servir des applications .Net Framework 3.0, gérer les extensions AJAX, et le contenu SilverLight destiné aux sites web à fort impact visuel. Cette offre est même disponible en mode mutualisé, avec un prix très attractif, sous l'appellation "MSDN" puisqu'elle concerne surtout les développeurs et les hobbysites. Mais point besoin d'être abonné MSDN pour en profiter, et le catalogue des applications prêtes à l'emploi est celui de Plesk 8.2, nous attendons ardemment la 8.3 pour Windows 2008 au printemps prochain.

Enfin, et c'est important de le souligner, Microsoft n'est plus "timide" vis-à-vis de la communauté open-source: ils s'intéressent de près aux performances et au respect de la plate-forme MySQL + PHP, et viennent de publier, en collaboration avec Zend, une implémentation de FastCGI, un accélérateur de process CGI, qui donne d'excellents résultats sur des applications très demandées telles que WordPress, Xoops, ou encore Mambo et Advanced Poll (cf ici) . Pas encore un mariage, mais bien un respect, et un rapprochement!