Le déploiement de Windows dans une VM pourrait être proposé rapidement par les hébergeurs qui  distribuent déjà Windows sur des serveurs dédiés classiques.
Le format d’image WIM sur lequel s’appuie la télédistribution dans le monde Windows (notamment serveur) permet de stocker, dans un seul fichier, plusieurs distributions du même OS pour des configurations matérielles différentes. Ainsi, en ajoutant simplement les composants d’intégration de l’hyperviseur (dans le cadre de Hyper-V) dans la distribution “habituelle” pour serveurs physiques, on pourrait adresser les machines virtuelles sous Xen, VMware, Windows Server 2008/Hyper-V et Microsoft Hyper-V Server.
Il faut aussi adjoindre un fichier de configuration automatique qui correspond aux machines virtuelles, et bien sûr rendre la distribution accessible au niveau du control panel du host. 
J’ai par exemple monté des VMs Windows Server 2008 Enterprise Edition (x86) sous KVM avec l’interface de proxmox sur une machine mise à disposition gracieusement par Arnaud, chez Dedibox. Histoire de confirmer l’interopérabilité entre Linux et Windows, bien sûr :-).

Les hébergeurs pourraient aussi créer des distributions sous forme de fichiers VHD (pour
Windows Server 2008/Hyper-V et Hyper-V Server). Ces VHDs pourraient également être livrables dans une configuration NAT, sans exiger une adresse IP dédiée, de façon à être opérationnelles dès leur démarrage. Mais il faut faire une configuration réseau spécifique pour tenir compte des adresses MAC dans les machines virtuelles, de façon à ne pas perturber les switches qui construisent dynamiquement des tables de routage en fonction des couples (adresses IP, MAC), et qui alertent dès que des MAC imprévues sont dans les paquets en provenance des serveurs virtuels. Petite discussion nécessaire avec Cisco à prévoir :-).

*VPS: Virtual Private Server
*VDS: Virtual Dedicated Server
sont des appellations “produit” souvent rencontrées pour des machines virtuelles complètement isolées par un hyperviseur tel que Xen, VMware, ou HyperV; les mêmes dénominations sont également utilisées par les hébergeurs pour la technologie Virtuozzo (de Parallels, ex-SWsoft), qui est un système qui partage un même kernel d’OS entre toutes les VMs au lieu de s’appuyer sur une couche légère d’hyperviseur.