…en désactivant dans la registry l’option NTFSDisableLastAccessUpdate.

Windows Server 2003 et les Windows plus anciens mettent à jour l’information précisant quand a eu lieu le dernier accès au fichier chaque fois qu’une application ouvre, lit ou écrit dans le fichier. Ceci augmente le nombre d’entrées-sorties, et ce qui pénalise le CPU, surtout dans le cadre d’un Windows fonctionnant dans une machine virtuelle. Si les applications n’utilisent pas cette information “last-accessed time”, ce qui est souvent le cas sur un serveur, l’administrateur peut désactiver cette fonctionnalité très simplement, par une clé de registre:

Le type de la clé est REG_DWORD
et se situe à: HKLM\System\CurrentControlSet\Control\FileSystem\NTFSDisableLastAccessUpdate

Par défaut, Windows Vista et Windows Server 2008 ont déjà cette option de désactivée.