Au cours de ce billet, nous souhaitons aborder la solution Open Intelligence. Open Intelligence est un accélérateur pour les administrations, les collectivités territoriales et les entreprises souhaitant rapidement construire une application Open Data mettant en scène des données géo-localisées avec des fonctionnalités de Business Intelligence (BI).

Cette solution nous apparait très intéressante et vient compléter le kit de démarrage OGDI (Open Gouvernment Data). Comme nous l’avons déjà illustré au travers de nombreux billets, la solution OGDI met en œuvre un service de données sur lesquels les développeurs peuvent ensuite « prendre le pouvoir » et avoir un contrôle total de ce qu’il veulent faire des données et créer de nouveaux services.

Open Intelligence constitue une solution de visualisation et d’analyses des données qui peut servir aussi bien aux Administrations et Collectivités Territoriales qu’à des utilisateurs finaux qui peuvent ainsi accéder à un annuaire riche et dynamique de données publiques. Une démonstration en ligne est proposée ici : http://openintel.cloudapp.net/OI.aspx.

Ici une autre illustration avec des données provenant du portail Open Data de la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB) :

image

Vis-à-vis de la mise en place d’une politique Open Data, cette solution peut venir compléter la gamme d’accélérateurs sous licence libre déjà proposés par les équipes Microsoft France en charge du Secteur Public pour les Administrations et les Collectivités Territoriales :

  1. Kit de démarrage OGDI (Open Governement Data Initiative) comme service de données accessible aux développeurs qui pourront enrichir l’écosystème applicatif de l‘Administration ou de la Collectivité Territoriale en question, inventer de nouveaux services et inventer de nouveaux usages utiles aux citoyens. En somme, OGDI vise la création d’une chaine de valeur bénéfique à tous et donne les bases à la création de concours applicatifs voir la naissance de « places de marchés pour applications Open Data » ;
  2. Kit de démarrage ODAF (Open Data Application Framework) comme base applicative multiplateforme permettant de cibler notamment les mobiles (Windows Phone, iPhone, et Androïd) ainsi que le web traditionnel avec Silverlight, et avec en plus une intégration des réseaux sociaux (Twitter/Twitpic et Facebook) et le côté démocratique et participatif de la solution via son système de commentaires ;
  3. Accélérateur de solution Open Intelligence en complément de la plateforme OGDI comme portail et solution de BI riche à la fois dans l’usage pour la Collectivité Territoriale ou l‘Administration et aussi dans la cible qui est cette-fois tournée vers le grand public plutôt que les développeurs.

D’un point de vue technique, il s‘agit d’un socle écrit en Silverlight 4 en s’appuyant sur une architecture MVVM (Framework Caliburn) avec un back end SQL Azure qui contient toutes les données. Pour la technologie de cartographie, le socle utilise la technologie MapDotNet basée sur Bing Cartes. Pour importer les données dans la base de données SQL Azure, il faut se servir d’un outil s’appelant MapDotNet UX Studio qui est essentiellement un outil permettant de transférer et convertir des données SHAPE vers une base de données SQL Server/Azure. A priori aucune possibilité de transférer des fichiers KML vers SQL Azure n’est proposée avec ce produit.

Une fois les données importées dans le back end de la solution et après une étape de configuration, Open Intelligence s’appuie donc sur sa technologie MapDotNet qui a travers des services Web, des fichiers de configuration spécifiques et le composant graphique de cartographie affiche et met en scène les données.

La solution présente des avantages notables :

  • Graphiquement et fonctionnellement c’est très réussi, la première prise en main est compliquée, mais au bout d’une heure ou deux, on maitrise bien ;
  • C’est un très bon outil de visualisation et un tableau de bord réussi. L’agrégation de données (mashup) donne des résultats très sympathiques ;
  • La prise en compte des formats SHAPE. Ce format, bien que plus complexe que le format KML, est aussi bien plus puissant et développé. Il permet d’embarquer beaucoup d’informations et de métadonnées, d’où sa présence dans de nombreuses collectivités ;
  • L’outil MapDotNet UX Studio est très bien conçu, avec notamment la possibilité de tester les données et la cartographie sans avoir besoin de déployer dans Windows Azure ;
  • Enfin, il semblerait d’après le code que, dans un futur proche (ou pas), la solution se verrait ajouter la possibilité d’exposer les données de la base SQL Azure suivant le protocole OData.

La solution est fournie sous licence MIT donc libre de réutilisation et l’outil MapDotNet UX Studio est lui aussi gratuit, par contre, une licence d’exploitation de la technologie MapDotNet UX Web Services est nécessaire quand celle-ci se retrouve déployée dans Windows Azure.

Voilà pour cette brève présentation de cet accélérateur de solution qu’est Open Intelligence. Si vous voulez connaitre plus de détails, notamment vis-à-vis de la mise en œuvre de cette solution, nous vous suggérons de vous rendre sur la page du projet sur la forge Codeplex : http://oi.codeplex.com/.