Ce billet est destiné aux collectivités publiques qui voudraient évaluer le coût d’exploitation des kits de démarrage/accélérateurs OGDI (Open Gouvernment Data) et ODAF (Open Data Application Framework) pour mettre en place une politique Open Data et ainsi faire bénéficier les citoyens et les professionnels des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) de services et d’applications modernes permettant de mettre en avant la transparence de la politique menée par la collectivité, de développer l’économie locale, d’améliorer la compréhension du territoire et de d’améliorer le quotidien des citoyens.

Pour rappel, les kits de démarrage OGDI et ODAF sont des solutions sous licence libre Microsoft Public License (Ms-PL) proposées par Microsoft et s’exécutant sur la plateforme Microsoft Azure. La plateforme Microsoft Azure est l’offre de PaaS (Platform as a Service) de Microsoft (vidéo 2 min), un environnement ouvert d’exécution et d’hébergement dans le Cloud de services, d’applications, et de données. Ainsi, en tant que fournisseur à un large nombre d’entités, Microsoft bénéficie d’effets d’échelles qui lui permettent en retour de diminuer les coûts d’usage individuels. Ainsi, les organisations ne payent que ce qu’elles consomment et ont la possibilité d’augmenter ou de réduire leur usage en fonction de leurs besoins.

La plateforme Windows Azure propose pour cela des tarifs compétitifs et flexibles dans le cadre d’un paiement à l’usage (sans engagement) ou d’offres d’abonnement (avec un engagement sur 6 mois) qui permettent d’une réduction par rapport au tarif standard. Pour permettre aux clients d’anticiper les coûts d’exploitation, Microsoft met à disposition un outil de calcul en ligne.

Nous allons nous servir de cet outil pour évaluer les coûts d’exploitation afférents de ces deux kits de démarrage dans le cadre d’une exploitation classique de ces kits sur la base du tarif standard.

Coûts d’exploitation du kit de démarrage OGDI

Comme décrit dans la documentation du kit de démarrage OGDI, la solution OGDI nécessite pour s’exécuter correctement les ressources suivantes :

  • 3 instances de machines virtuelles (1 pour le service de donnée RESTful OData et 2 pour le site Web interactif) ;
  • 2 comptes de stockage (1 pour les données et 1 pour la configuration et les statistiques).

Ainsi, pour la mise en place d’une politique Open Data ambitieuse, on peut estimer la consommation mensuelle suivante :

  • 6 instances de machines virtuelles de taille Extra Small (pour assurer la redondance et la répartition de charge) ;
  • 100 Giga-octets de stockage de données ;
  • 2,25 millions de transactions ;
  • 100 Giga-octets de transfert de données.

En utilisant l’outil de calcul précédemment évoqué, on arrive à l’estimation mensuelle suivante :

Eléments de facturation

Coût facturé

6 machines virtuelles Extra Small

127,80 €/mois

100 Giga-octets de stockage

9,94 €/mois

2,25 millions de transactions

1,60 €/mois

100 Giga-octets de transfert de données

10,65 €/mois

Total

149,99 €/mois

Pour mémoire, ce coût d’exploitation mensuel estimé de 149,99 €/mois vous permet de bénéficier :

  • D’un service de données RESTful OData interopérable permettant d’exposer les données aux formats XML, JSON, KML et de bénéficier directement du très large écosystème OData en termes de consommateurs et de bibliothèques et kits de développement ;
  • D’un site Web interactif et didactique permettant i) d’offrir un portail professionnel aux développeurs d’applications avec des exemples de codes prêts à l’emploi sur un large panel d’environnements et de technologies, ii) de télécharger les données aux formats ouverts CSV et DAISY, iii)  de parcourir/requêter les jeux de données, et iv) d’analyser les jeux de données via cartographies ou diagrammes ;
  • D’un utilitaire de chargement de données vous permettant de créer, publier et mettre à jour vos données de façon autonome ;
  • D’un accès aux statistiques et métriques d’accès aux données.

image

Coûts d’exploitation du kit de démarrage ODAF

Comme décrit dans la documentation du kit de démarrage ODAF, le Framework ODAF et ses modèles d’applications nécessitent pour s’exécuter correctement les ressources suivantes :

  • 1 instance de machine virtuelle ;
  • 1 base de données Microsoft SQL Azure.

Ainsi, pour la mise en place du kit de démarrage ODAF, on peut estimer la consommation suivante :

  • 2 instances de machines virtuelles de taille Extra Small (pour assurer la redondance et la répartition de charge) ;
  • 1 base de données SQL Azure Edition Web 1 giga-octet.

En utilisant à nouveau l’outil de calcul , on arrive à l’estimation mensuelle suivante :

Eléments de facturation

Coût facturé

2 machines virtuelles Extra Small

42,60 €/mois

Base de données SQL Azure 1 Giga-octet

7,09 €/mois

100 Giga-octets de transfert de données

10,65 €/mois

Total

60,34 €/mois

Pour mémoire, ce coût d’exploitation mensuel estimé de 60,34 €/mois vous permet de bénéficier :

  • D’une application Web riche évolutive mettant en valeur les données géo-localisées via la technologie de cartographie Bing Cartes ;
  • D’une déclinaison mobile de l’application Web sur iPhone ;
  • D’une déclinaison mobile de l’application Web sur Windows Phone ;
  • D’une déclinaison mobile de l’application Web sur Androïd ;
  • D’une intégration sociale de votre application vers Twitter, Twitpic et Facebook (sur Windows Phone) ;
  • D’un système de commentaires et de notations des données géo-localisées ;
  • D’un accès à la base de données SQL Azure pour des scénarios de BI (Business Intelligence) comme la récupération et l’analyse des commentaires et remarques des utilisateurs de l’application sur les données géo-localisées.

image

Niveaux de service garantis

La plateforme Windows Azure propose des contrats de niveau de service (Service Level Agreement ou SLA en abrégé) distincts pour le service de calcul, le service de stockage et Microsoft SQL Azure.

Ainsi, le contrat de niveau de service (SLA) lié au service de calcul Microsoft Windows Azure garantit que, lorsque vous déployez deux ou plusieurs instances de rôle dans différents domaines de mise à jour, vos rôles directement liés à Internet auront une connectivité externe d'au moins 99,95%. En outre, l'ensemble de vos instances de rôle individuelles sont surveillées avec la garantie que, dans 99,9% du temps, la supervision assurée détectera sous 2 minutes un processus d’une instance de rôle qui n'est pas en cours d'exécution et prendra alors des mesures correctives. Vous pouvez vous référez au lien précédent pour consulter les différentes clauses du contrat de niveau de service.

Pour le stockage, le contrat de niveau de service (SLA) lié au service de stockage Microsoft Windows Azure garantit que, dans 99,9% des cas, les requêtes correctement formatées reçues sont traitées avec succès afin d’ajouter, mettre à jour, lire et/ou supprimer des données. Le contrat garantit également que vos comptes de stockage disposent d’une connectivité à la passerelle Internet. Vous pouvez vous référez au lien précédent pour consulter les différentes clauses du contrat de niveau de service.

Enfin, comme décrit dans le contrat de niveau de service (SLA) Microsoft SQL Azure, les clients SQL Azure disposent d’une connectivité entre la base de données et de la passerelle Internet. Microsoft SQL Azure maintient une « disponibilité mensuelle » de 99,9% au cours d'un mois civil. Le «pourcentage de disponibilité mensuel » pour une base de données « client spécifique » est le rapport entre le temps durant lequel la base de données était disponible pour le client considéré et la durée totale en un mois. Le temps est mesuré à intervalles de 5 minutes dans un cycle de 30 jours par mois. La disponibilité est toujours calculée pour un mois complet. Un intervalle est marqué comme disponible si le client qui tente de se connecter à une base de données est rejeté par la passerelle SQL Azure. Vous pouvez vous référez au lien précédent pour consulter les différentes clauses du contrat de niveau de service.

Nous espérons que ce billet vous aura donné des éléments d’information nécessaires dans l’évaluation de vos coûts d’exploitation des kits de démarrage OGDI et ODAF dans le cadre de votre projet Open Data.