Dans un récent billet, nous annoncions la finalisation de la version v3 du protocole ouvert de données OData (Open Data Protocol), qui facilite l'accès aux données (ouvertes) et leur modification au moyen de verbes HTTP standard.

Ceci est le résultat d’une évolution continue au travers d’un processus ouvert sur ​​le site Web public OData.org au cours des trois dernières années. Les commentaires de la communauté et l'expérience de sa large mise en œuvre ont influencé le développement des spécifications OData.

Comme nous avons déjà pu l’aborder dans de nombreux billets sur ce blog, OData bénéficie ainsi aujourd’hui d’un très large écosystème de producteurs, de consommateurs et de bibliothèques. Plusieurs d'entre eux sont disponibles en open source pour Java, PHP, Drupal, Joomla, Node.js, NET, SQL Server, MySQL, iOS, WP7 et Android. D'autres exemples en termes d'adoption par des éditeurs comprennent, par exemple, la technologie SAP NetWeaver Gateway qui expose le logiciel SAP Business Suite pour les clients sur diverses plateformes par le biais d’OData, ou encore le service de données REST IBM WebSphere eXtreme Scale qui prend également en charge OData.

Pour en savoir plus sur le protocole et les décisions de conception qui ont été prises dans son élaboration, et pour partager des expériences de mise en œuvre, vous pouvez visitez le site Web OData.org.

Force est de constater que la demande du marché est de plus en plus importante pour un accès facile aux données (ouvertes) à travers de multiples plateformes et appareils. Le mouvement vers le Cloud Computing constitue une pression croissante pour créer un Web plus ouvert et programmable en ayant une approche commune afin d'exposer et des consommer des données.

image

Sur la base de cette demande, Citrix, IBM, Microsoft, Progress Software, SAP et WSO2 ont proposé la création d’un Comité technique (TC) OData au sein de l’OASIS (Organization for the Advancement of Structured Information Standards), un consortium international de standards ouverts.

En appliquant et en s'appuyant sur le processus de standardisation du Web, OData permet d'identifier et de rassembler les intervenants les plus pertinents et de construire un consensus sur le Framework et les résultats finaux.

To accomplish the goal of open data for the open Web, we have seen a push for support to enable access to and use of data across platforms, applications and devices,” déclare Jean Paoli, président de Microsoft Open Technologies Inc. “Taking steps to standardize OData through OASIS allows developers to act on the data in a more well-defined way.”

Le TC OData OASIS aura donc pour mission de standardiser le protocole OData. Comme décrit dans la proposition de charte pour le comité technique OData, le TC accepte en entrée les spécifications principales suivantes OData v3 publiées le 27 avril 2012 :

Ainsi que les contributions suivantes datées du 18 mai 2012 comme extension d’OData V3:

  • OData Extension for Data Aggregation ;
  • OData Extension for Temporal Data ;
  • OData Extension for XML Data ;
  • OData Extension for JSON Data.

Ces spécifications et contributions sont disponibles sous l’OSP (Open Specification Promise) qui permet à tout le monde, y compris les projets open source, de créer des services de données pour tout environnement d’exécution ainsi que des clients pour consommer ces services. Autrement dit, ces dernières sont ouvertes, publiques et libres d’implémentation.

Si vous êtes intéressés à la mise en œuvre d’OData ou pour contribuer au standard OData en tant que tel, il est maintenant le temps de vous impliquer. Vous pouvez travailler avec la large communauté OData.org pour aider à la sensibilisation et partager les expériences de mise en œuvre, ou joindre le TC OData OASIS pour contribuer au standard. Le TC OData sera un groupe dynamique et diversifié de personnes, à l’image de la communauté OData aujourd'hui, pour travailler tous ensemble à l’ouverture des sources de données de manière standardisée.

Comme souligné sur le blog OData.org, la principale valeur du protocole OData ne réside pas dans un choix de conception particulier, mais dans le fait que suffisamment de personnes s'accordent sur le même modèle (pattern), supprimant ainsi les frictions du partage des données entre les consommateurs et les producteurs indépendants. Le premier appel du TC est attendu pour fin juillet. Il reste donc encore beaucoup de temps pour vous impliquer, si vous désirez faire partie de l'équipe qui aidera OData à évoluer.

Dans l’intervalle, toutes nos félicitations à toutes celles et à ceux qui ont travaillé si dur pour amener OData à cette étape importante sur le chemin vers la standardisation !

Pour en savoir plus, consultez :