Les 18 derniers mois ont vu l’apparition d’accéléromètres (parfois appelés, un peu restrictivement, capteurs de position ou d’orientation) dans de nombreux terminaux, y compris sous Windows Mobile. Alors forcément, les développeurs aimeraient bien jouer avec cette nouvelle méthode d’interagir avec l’utilisateur: oui mais voila, le SDK Windows Mobile ayant été conçu avant la généralisation de ces interfaces, il n’y a pas d’API standardisées… Cela ne veut pas dire qu’on ne peut y accéder! En effet, de plus en plus, les fabricants fournissent eux-même les API: j’en veux pour preuve Samsung qui a carrément développé un SDK spécifique pour ses terminaux, qui permet d’accéder à l’accéléromètre, aux LEDs, au retour haptique, etc. ce post de l’équipe Windows Mobile fait le point dessus.

D’autres initiatives, indépendantes des fabricants de matériels, ont également vu le jour: Par exemple la Unified Sensor API de Koush, sous forme de projet CodePlex, qui permet, en plus de l’accéléromètre, d’utiliser le capteur de lumière, le capteur de présence du stylet.

Dans la catégorie des SDK “supplémentaires” qui permettent d’accéder à des fonctionnalités du téléphone spécifique au fabricant, le SDK de Sony-Ericsson ne permet pas d’accéder à un accéléromètre (il n’y en a pas) mais par contre à de l’accélération 3D en OpenGL… de quoi faire des petits panels sympas et des applications qui poutrent!