Pierre's Embedded and Mobile Blog

Soulevons le capot des systèmes embarqués et mobiles

Imagine Cup 2009: Finales Françaises, énormes!

Imagine Cup 2009: Finales Françaises, énormes!

  • Comments 1

J’ai eu la chance cette année de siéger au jury de la catégorie Embedded Development pour les finales françaises. Cette année fut un grand cru. J’étais l’an dernier aux finales mondiales, et je peux dire sans exagérer que les 3 finalistes que nous avons vu cette année étaient 3 projet réellement d’un niveau de finale mondiale. Malheureusement on ne peut en envoyer qu’un et le choix a été difficile. En compétition:

L’équipe ESIEArk (de l’ESIEA) et leur projet “S.W.E.E.T”: un système de franchissement de marche pour fauteuils roulants, avec GSM, GPS pour localisation et trajets optimisés pour les handicapés, liens avec les bases de données d’endroits accessibles aux handicapés, et appel d’urgence en cas de problème".

L’équipe DOTS-ADM, de l’EPSI: un distributeur de médicaments contre la tuberculose à destination des camps de réfugiés dans les pays du tiers monde,  avec suivi du traitement, remontée d’information aux médecins, alertes en cas de non prise du traitement

L’équipe Emanon et leur Projet E.E.A, de l’EPSI: un système d’uniformisation et d’assistance aux services de secours, avec prise du diagnostic sur le site de l’accident, remontée du dossier médical par GSM, suggestion du meilleur hôpital en fonction de critères tels que proximité, spécialisation, disponibilité de lits, etc. et bien entendu transfert automatique du dossier à l’arrivée à l’hôpital.

Le résultat final étant:

  • Médaille d’Or, direction le Caire pour la finale mondiale: ESIEArk
  • Médaille d’Argent, une xbox360 elite pour chacun: Emanon
  • Médaille de Bronze, une xbox360 Arcade chacun: DOTS-ADM

Il n’est pas question de discuter ici des raison de ces résultats et de ce qui s’est passé durant les délibérations, ni même les points forts et faibles de ces équipes. La seule chose que je puisse dire (répéter) est que tous ces projets étaient d’une grande qualité, et que quand on constate le travail, l’engagement, le professionnalisme et la grandeur de la cause que servent ces projets, on ne peut qu’espérer que, gagnant ou pas, ils suivent leur chemin également en dehors de l’Imagine Cup, vers le monde professionnel, et celui des ONG. Comme je l’ai dit à chacun des finalistes, vient un moment ou l’Imagine Cup n’est pas une fin en soit, mais une excuse pour démarrer quelque chose qui dépasse largement le cadre d’une compétition entre étudiants. Et Microsoft sera là pour les coacher :)

Message spécial aux équipes de cette année: Chapeau les gars, bon courage pour la suite, et vous avez mes coordonnées ;)

Leave a Comment
  • Please add 5 and 2 and type the answer here:
  • Post