Quelques conseils sur Windows Phone 7 et SharePoint 2010

Depuis que j’ai mon appareil Windows Phone 7, j’ai eu le temps de tester l’intégration de SharePoint et de mieux comprendre certains des problèmes et limitations décrits ici et là. Je vais essayer de vous faire partager mon expérience en espérant que cela vous aidera à mieux identifier ce qui fonctionne bien ou moins bien, et à atténuer le problème dans certains cas.

En premier lieu, je dois dire que je suis vraiment impressionné par Windows Phone 7 (appelé WP7 ici). Comme bon nombre de mes collègues actuels, je n’ai eu que des appareils Windows Phone depuis leur première sortie, y compris Windows Mobile 6.5. J’ai eu plus que mon lot de frustrations et j’étais même prêt à quitter le navire il y a encore peu de temps, lorsque j’ai eu vent de la date de sortie de WP7. Comme l’intervalle n’était que de quelques mois, j’ai décidé de patienter encore un peu et de tenter l’aventure, et franchement, je ne suis pas déçu. Pour commencer, j’ai acheté le Samsung Focus. L’affichage de ce téléphone est tout simplement incroyable, fantastique. On dirait un de ces appareils miniatures haute définition, l’image est à la fois si brillante et nette. Chapeau Samsung. Le téléphone proprement dit présente quelques défauts, comme la plupart des appareils, mais dans l’ensemble, les performances et les fonctionnalités sont réellement impressionnantes. La saisie de texte n’a jamais été aussi simple. J’avais fini par croire au cours de ces dernières années que mes pouces étaient démesurément gros par rapport à la moyenne, en raison du nombre de fautes que je faisais dans mes messages, ce qui a été longtemps pour moi une source de frustration lorsque je créais des messages. La nouvelle fonctionnalité de correction automatique de WP7 est vraiment, mais alors vraiment, épatante. Je ne sais pas quelles sont les personnes qui l’ont développée mais je leur conseille vivement de se mettre à travailler sur le prochain lancement de vol habité vers Mars, ou quelque chose dans le genre, car elles ont fait un boulot de génie. L’utilisation de l’écran tactile est également très fluide et intuitive, à des années-lumière de Windows Mobile 6.5 dans ce domaine. L’intégration de Zune est très réussie : j’ai déjà synchronisé un bon nombre de morceaux de musique entre mon PC et mon téléphone. Quant à l’intégration de XBox Live, elle est fabuleuse. Je n’arrive pas à croire que je vois mon petit avatar XBox Live à l’écran, et que je peux visualiser mes derniers résultats, etc. Et je ne vous parle même pas de la quantité de jeux accessibles désormais sur mon téléphone (note à ma femme : la facture risque d’être anormalement élevée ce mois-ci). De plus, les performances sont ahurissantes ! Rien à voir avec Windows Mobile 6.5, là encore. Bref, je pourrais m’étendre encore des heures et des heures sur le sujet mais ce n’est pas le but, je n’ai pas l’intention de faire une évaluation technique du produit. Mais je suis tellement impressionné par cet appareil et le système d’exploitation que je ressens le besoin de partager mon émotion. Entrons maintenant dans le vif du sujet.

Tout d’abord, je tiens à distinguer ce qu’il est possible de faire avec SharePoint sur WP7, entre le navigateur et le hub Office (c’est-à-dire l’espace de travail SharePoint Mobile). Commençons par le navigateur.

De manière générale, la plupart des sites SharePoint sont fonctionnels dans le navigateur WP7. Il faut préciser que même si vous configurez votre navigateur dans WP7 en mode version mobile (par opposition au mode version d’ordinateur de bureau) et que vous accédez à un site SharePoint, ce dernier s’affiche toujours en mode version d’ordinateur de bureau. Si vous souhaitez visualiser la version mobile d’un site dans SharePoint 2010, vous devez ajouter la chaîne de requête « ?mobile=1 » à la fin de votre URL. Notez que ce comportement est différent de celui de SharePoint 2007, où vous ajoutez simplement « /m » à l’URL pour obtenir un affichage destiné aux appareils mobiles ; si vous essayez de faire la même chose dans SharePoint 2010, un message d’erreur s’affiche en indiquant que la page est introuvable. En ce qui concerne les affichages proprement dits destinés aux appareils mobiles, ils ont été considérablement améliorés et sont plus réussis dans la version 2010 que dans la version 2007. Autre point intéressant à prendre en considération : les sites Web de revendications dans SharePoint. Petite précision par rapport à mes commentaires, les sites de revendications de mon labo sont configurés pour l’authentification avec AD FS 2.0. Mon serveur ADFS est configuré pour utiliser l’authentification Windows. Dans la mesure où j’utilise le nom complet de mon serveur AD FS, le navigateur ne tente pas d’envoyer automatiquement mes informations d’identification ; à la place, il affiche le message d’invite pour l’authentification Windows dans le navigateur standard. Dans le navigateur WP7, cela ne fonctionne pas. Je peux accéder au site où je sélectionne mon type d’authentification (Windows ou SPTrustedIdentityTokenIssuer). Je sélectionne le fournisseur d’authentification SAML qui me redirige vers AD FS, mais à ce stade, c’est l’échec. Par « échec », il faut comprendre que le navigateur n’affiche pas la boîte de dialogue d’authentification Windows ; par conséquent, je ne peux pas aller au-delà du site AD FS. Si vous examinez le navigateur WP7, il semble bloqué, mais ce n’est pas le cas. Heureusement, mon ami Joe F. m’a donné une solution que je vais partager avec vous. Vous devez rechercher et modifier le fichier compat.browser. En d’autres termes, vous devez accéder à chaque WFE et trouver l’emplacement du fichier compat.browser. Par défaut, il se situe dans le dossier \inetpub\wwwroot\wss\VirtualDirectories\votreRépertoireVirtuel\App_Browsers. Recherchez l’entrée relative à l’agent de navigateur Windows Phone 7 (l’agent utilisateur est Office Mobile Web Access). Recherchez l’attribut isMobileDevice de l’élément capabilities et remplacez sa valeur « true » par « false ». Cela entraîne également le recyclage de votre serveur virtuel IIS, mais vous devriez ensuite pouvoir naviguer jusqu’au site souhaité dans votre navigateur WP7. Lorsque vous accédez au site AD FS, un message d’invite pour l’authentification doit s’afficher dans WP7. Cette invite vous permet d’entrer vos informations d’identification et de poursuivre votre navigation. Je rappelle une fois de plus que je fais référence à l’implémentation AD FS « la plus simple » ; en fonction du type d’authentification implémenté, votre parcours peut varier.

Parlons à présent du hub Office. Dans WP7, le hub Office est une trouvaille séduisante et une expérience utilisateur intéressante. Toutefois, pour le moment, il est assez limité en termes d’accès aux sites SharePoint. Je suis désolé mais d’après les résultats de mes tests (qui concordent d’ailleurs avec ce que j’ai entendu dire ici et là), vous ne pouvez utiliser le hub Office que sur les sites SharePoint configurés pour l’authentification Windows et qui se trouvent dans l’équivalent de la zone intranet. Par exemple, j’ai un site appelé http://farm2 qui utilise l’authentification Windows basée sur les revendications. Je peux l’ouvrir correctement, ainsi que les documents qu’il contient, dans le hub Office. Toutefois, j’ai également un site appelé http://wcftest.vbtoys.com qui utilise l’authentification Windows, mais je ne peux pas y accéder à partir du hub Office. Lorsque j’essaie de le faire, j’obtiens un message d’erreur qui indique qu’il est impossible d’ouvrir le site SharePoint, car le modèle d’authentification n’est pas pris en charge. En réalité, le problème vient du fait que le navigateur, à l’instar d’Internet Explorer dans sa version pour ordinateur de bureau, voit le point (« . ») dans l’URL et place l’adresse dans la zone Internet. Le hic, c’est que dans la zone Internet, le hub Office ne prend pas en charge l’authentification Windows. Je suis donc actuellement privé de ce site sur mon appareil WP7.

Voici un autre exemple : je tente d’accéder à un site qui doit se trouver dans la zone « Intranet ». L’URL est https://fc1. Le site est configuré pour utiliser les revendications Windows et SAML. Malheureusement, les revendications SAML ne fonctionnent pas non plus avec le hub Office. Par conséquent, vous obtenez le même message d’erreur que celui décrit ci-dessus. Si vous essayez avec un site qui prend en charge uniquement l’authentification SAML, vous rencontrez le même problème - aucune entrée. Par curiosité, j’ai voulu voir si le hub Office pouvait réutiliser le cookie FedAuth du navigateur WP7. J’ai donc modifié le fichier compat.browser décrit ci-dessus et j’ai navigué jusqu’à mes sites SAML dans le navigateur. J’ai ensuite essayé de les rouvrir dans le hub Office et là... déception - même message d’erreur.

Pour terminer, j’ai essayé d’accéder à un site SharePoint sécurisé à l’aide de revendications liées à l’authentification basée sur les formulaires. Au final, vous obtenez une erreur légèrement différente, mais vous ne pouvez toujours pas accéder au site. En effet, vous obtenez un message d’erreur qui indique qu’il est impossible d’ouvrir le site, car SharePoint ne prend pas en charge les serveurs non SharePoint et ne peut pas ouvrir le contenu demandé. Le message conseille d’ouvrir plutôt le contenu dans le navigateur Web. J’ai alors accès à un magnifique bouton Ouvrir qui, si je clique dessus, entraîne l’ouverture du site SharePoint dans mon navigateur... mais pas dans le hub Office.

Voilà ce que j’ai pu constater pour l’instant. Dans l’ensemble, WP7 m’a séduit, l’intégration de SharePoint au navigateur est plutôt réussie mais le hub Office souffre de quelques imperfections. J’espère que vous avez désormais une idée précise des solutions à mettre en œuvre, et que vous pouvez planifier en conséquence et/ou inclure d’autres mécanismes d’authentification entre l’utilisateur et le site (UAG, par exemple) afin de permettre l’ouverture d’un plus grand nombre de sites via le hub Office.

Ceci est une version localisée d’un article de blog. Vous trouverez la version originale sur Some Windows Phone 7 and SharePoint 2010 Tips