Article d’origine publié le mercredi 18 mai 2011

Qu’est-ce que PerformancePoint ?

PerformancePoint Services a une mission principale : vous permettre de créer des tableaux de bord enrichis et contextuels qui agrègent des données et du contenu pour fournir une vue complète des performances de votre entreprise à tous les niveaux.

Dans l’offre de Microsoft en matière d’aide à la décision, vous trouverez plusieurs outils permettant de créer des tableaux de bord pour visualiser et comprendre l’entreprise, et PerformancePoint Services fait partie de ces outils très pratiques. PerformancePoint se démarque doublement. Vous utiliserez PerformancePoint comme solution directe pour intégrer vos données dans SharePoint d’une manière native et interactive. Deuxièmement, PerformancePoint représente l’outil idéal lorsque vous devez permettre à vos utilisateurs d’accéder à la puissance d’analyse tout en maintenant le contrôle et la sécurité qu’imposent vos activités.

L’accès à vos données constitue évidemment la principale préoccupation, et PerformancePoint Services répond à ce besoin avec la possibilité de créer des connexions à vos données dans une abondante sélection de sources, mais de manière cohérente. Que votre entreprise utilise un modèle de données de services d’analyse complexe, ou que vous tentiez de générer des rapports sur une collection de sources à partir de listes SharePoint dans des classeurs Excel, PerformancePoint vous fournit les outils nécessaires.

Mais de quoi s’agit-il réellement ? Quels sont les composants de PerformancePoint Services, et comment en tirer avantage ? PerformancePoint Services fait partie de SharePoint 2010 et s’exécute dans une page WebPart comme un utilisateur SharePoint expérimenté pourrait s’y attendre. Sa réelle puissance s’exprime des manières suivantes :

PerformancePoint Services offre d’abord des fonctions de création. L’application Dashboard Designer constitue votre boîte à outils pour créer de la base au sommet : des indicateurs de performance clé (KPI), des cartes de performance, des graphiques et grilles analytiques, des rapports, des filtres et des tableaux de bord. Chaque composant est spécifique de PerformancePoint Services et fournit une fonctionnalité en interaction avec un composant de serveur qui traite les parties difficiles telles que la connectivité des données et la sécurité.

Dashboard Designer offre une expérience WYSIWYG (tel écran, tel écrit), où les pièces que vous construisez apparaissent dans le navigateur comme vous les avez créées. Ceci nous conduit à la deuxième partie, les conditions d’utilisation. PerformancePoint Services répond aux besoins de partage. Les pièces que vous construisez sont regroupées dans un tableau de bord et présentées dans une page SharePoint qui comprend à qui ses informations sont destinées et ce que ces personnes sont autorisées à voir. Cela signifie que vous concevez, vous publiez le contenu consommé… sans impliquer les services informatiques, sans flux de travail complexes.

PPS BookPour obtenir des informations plus détaillées sur PerformancePoint, consultez notre article TechNet. Lisez également le document Microsoft SharePoint 2010 PerformancePoint Services Unleashed coécrit par Kevin Beto de notre équipe !

Quoi d’autre ?

Attendez, ce n’est pas fini ! Le titre de ce billet suggère « Quels autres avantages apporte PerformancePoint ? » Si vous avez déjà construit des pages SharePoint centrées sur les données, vous comprendrez immédiatement l’incidence qu’implique la construction de ces types de ressources pour les utilisateurs de votre entreprise. Des problèmes de mise en page à la recherche et la réutilisation de contenu, aux connexions complexes entre composants, que ce soit dans le navigateur ou en utilisant SharePoint Designer, les diverses opérations nécessitent des connaissances et une bonne dose d’expérience.

L’intégration de Dashboard Designer de PerformancePoint et de SharePoint aide considérablement les utilisateurs à lier ces diverses pièces, et aide même vos utilisateurs avancés à construire ces pages plus rapidement !

Vous entendrez souvent dire « C’est un tableau de bord PerformancePoint ». Bien que vraie, cette formulation est trompeuse. Un tableau de bord PerformancePoint est une simple page WebPart SharePoint. La seule caractéristique qui lui soit propre est que les composants WebPart sont placés dans les zones WebPart.

Mais c’est surtout la flexibilité des composants WebPart de PerformancePoint qui est magique. Il comporte des composants WebPart Excel Services, des composants WebPart Reporting Services, des composants WebPart ProClarity, des composants WebPart Visio et évidemment notre propre collection de rapports analytiques. Bien que nos cartes de performance et rapports analytiques natifs apportent une valeur considérable, ils ne sont pas obligatoires.

En plus de permettre de visualiser le contenu souhaité, nous avons veillé à le présenter dans des composants WebPart intelligents qui comprennent comment passer des valeurs, et même les mettre à jour de manière évoluée afin qu’il ne soit pas nécessaire de recharger toute la page parce qu’un utilisateur a appliqué un filtre ou exercé une interaction avec un élément quelconque.

Je pense donc que PerformancePoint est un outil fantastique pour créer des tableaux de bord d’aide à la décision sur SharePoint à partir de nombreuses sources de contenu. Dashboard Designer est un outil simple pour utiliser et gérer ces connexions et ces filtres complexes. Il constitue un formidable outil pour construire des tableaux de bord complexes ou même élaborer les blocs modulaires de tableaux de bord plus complexes.

En créant vos sources de données, indicateurs de performance clé (KPI) et rapports les plus courants, vous pouvez ensuite utiliser Dashboard Designer pour rapidement assembler et déployer des tableaux de bord dans SharePoint.

Pour vous motiver à essayer PerformancePoint, gardez ces remarques à l’esprit : si vous possédez SharePoint 2010 Enterprise, vous l’avez déjà ! Si vous ne pouvez pas construire un site de centre d’aide à la décision, demandez à votre administrateur d’activer la fonctionnalité PerformancePoint Services sur votre site, l'opération s’effectue par un simple clic. Deuxièmement, bien avant 2010, l’utilisation de PerformancePoint sans une source de données Analysis Services constituait une opération très complexe ; aujourd’hui, vous pouvez rapidement construire un modèle de données dans Power Pivot pour Excel, le télécharger dans une bibliothèque de documents SharePoint, et vous y connecter avec PerformancePoint comme une source de données pour accéder aux fonctionnalités PerformancePoint qui étaient précédemment inaccessibles aux utilisateurs sans cubes Analysis Services.

Nous proposerons bientôt des informations approfondies sur ces sujets. Faites-nous part de vos commentaires sur Twitter et dans le blog si vous souhaitez en savoir plus ou poser des questions sur l’utilisation de notre produit.

Jason Burns

Responsable de programme Aide à la décision

Office Microsoft

Ce billet de blog a été traduit de l’anglais. L’article d’origine est disponible à la page What is PerformancePoint Services for SharePoint 2010 – And what else is it?