Article d’origine publié le mardi 19 juillet 2011

Douglas W. Hubbard est aussi l’auteur d’un ouvrage à succès consacré à la gestion et à la mesure des performances, How to Measure Anything: Finding the Value of ‘Intangibles’ in Business

Hubbard commence ainsi son ouvrage, en affirmant l’importance de tout mesurer : « Lorsque vous pouvez mesurer ce que vous tâchez de démontrer et l’exprimer en chiffres, vous avez quelque chose de concret sur quoi vous appuyer ; à l’inverse, lorsque vous ne pouvez pas l’exprimer en chiffres, votre connaissance est maigre et peu satisfaisante… », affirme-t-il, et d’ajouter : « Même les questions qui parlent plus au cœur comme la « responsabilisation des employés, la « créativité » ou l’« alignement stratégique » doivent avoir des conséquences observables si elles ont une importance ». Hubbard déclare que « …l’encadrement a besoin d’une méthode pour analyser les options et ainsi limiter les incertitudes liées à la prise de décision ». En bref, les mesures permettent de prendre des décisions avisées.

Ces citations plaident en faveur du tableau de bord de performance et des autres méthodologies destinées à mesurer ou analyser les performances de l’organisation par rapport à ses objectifs stratégiques. Le tableau de bord de performance a été développé par les docteurs Robert Kaplan (Harvard Business School) et David Norton pour servir de base de mesure des performances, ajoutant aux mesures financières traditionnelles des mesures de performances non financières et stratégiques pour donner aux dirigeants et aux cadres une vision plus « équilibrée » des performances de l’organisation.

L’une des idées phares du livre est que les mesures visant à limiter les incertitudes s’avèrent bénéfiques même si elles ne suffisent pas à toutes les éliminer. Selon Hubbard, « lorsque ces incertitudes touchent des décisions importantes et risquées, il est très précieux de pouvoir limiter les incertitudes… ».

SharePoint Server 2010 et les fonctionnalités d’aide à la décision de Visio, Excel, PerformancePoint Services et SQL Server peuvent vous aider à mesurer les éléments intangibles dont il est question dans le livre et à limiter les incertitudes liées à la prise de décision. Pour obtenir une présentation des différents outils fournis avec SharePoint, consultez les documents suivants :

Vue d’ensemble Excel Services

Vue d’ensemble de PerformancePoint Services (voir aussi Parcourir un tableau de bord PerformancePoint)

Vue d’ensemble de Visio Services

Présentation de PowerPivot pour Excel et SharePoint

Vue d’ensemble de Reporting Services en mode intégré SharePoint

Si vous n’avez pas encore une idée précise de votre champ de mesures ni des méthodes à employer, je vous recommande de lire l’ouvrage How to Measure Anything. Autre ouvrage intéressant de Douglas W. Hubbard : The Failure of Risk Management: Why It’s Broken and How to Fix It. Suite aux découvertes que vous aurez faites à travers ces lectures, vous pourrez utiliser les outils intégrés à SQL Server et SharePoint Server 2010 pour effectuer les mesures.

Ce billet de blog a été traduit de l’anglais. Vous trouverez la version originale sur Book: How to Measure Anything: Finding the Value of ‘Intangibles’ in Business and SharePoint Server 2010