Nomadisme professionnel, multiplicité des identités, cohabitation des générations, accélération des cycles des technologies sont autant de challenges pour l'entreprise. Or les dynamiques de la sphère privée ne sont pas les mêmes que celles du tissu professionnel. Le commerce des affects y jouent des rôles différents. Dans la vie privée comme en entreprise, le lieu fait le lien. Il est plus que jamais temps de réfléchir aux lieux de l'entreprise.

Nous avons le plaisir d'accueillir Michaël V. Dandrieux demain, à la Journée du Social Business 2011; il animera une session sur ce sujet.

clip_image001

Michaël V. Dandrieux (15/10/79) est sociologue de lʼimaginaire au Centre dʼEtude sur lʼActuel et le Quotidien, directeur associé à la Société dʼétude Eranos. Il sʼoccupe spécifiquement des dossiers relatifs aux et technologies, et CEO de la petite structure Café Central (qui fait tourner les sites internet de Celio, de Generali Génération Responsable, du Conseil dʼEtat, et les 80 plate-formes internationales de Renault Trucks). Depuis 2007, il est directeur éditorial des Cahiers européens de lʼimaginaire, revue de sciences humaines fondée en 1988 par Gilbert Durand, le père de la sociologie de lʼimaginaire, et Michel Maffesoli. Sous sa direction, le dernier numéro paru porte sur la technique et la magie, et le prochain sur l'amour. Il lui arrive aussi de prendre les gens en photo.

Consultez le détail de la Journée du Social Business 2011 sur la page de l'évènement !

inscription