WebLog de Stéphane PAPP [MSFT]

Journal sur le web de Stéphane PAPP sur l'administration de systèmes.

La compatibilité applicative sous Windows XP et Vista

Blog - About

A propos du WebLog de Stéphane PAPP [MSFT]

Après près de 10 ans de conseil dans l'équipe française de Microsoft Consulting Services (MCS), j'ai rejoint l'équipe européenne de Customer Service and Support (CSS) comme ingénieur conseil grands comptes. Mon rôle consiste à délivrer du conseil proactif et réactif sur les logiciels de la gamme System Center (ConfigMgr et OpsMgr, principalement).
Je délivre de l'expertise technique associée aux méthodologies ITIL/MOF sous la forme d'atelier de type vérification de l'état de santé, évaluation des risques, revues de supportabilité, cours magistraux.
Si vous êtes intéressés pour avoir un contact Microsoft dédié pour des ressources techniques, travailler avec vous sur des projets, délivrer une formation ou un transfert d’expertise et vous aider à résoudre vos problèmes, le PFE dédié est fait pour vous. Pour en savoir plus, contactez votre responsable technique de compte ou interlocuteur habituel chez Microsoft.

La compatibilité applicative sous Windows XP et Vista

  • Comments 0

Dans une note* du Gartner Group, celui –ci avançait l’idée, pour simplifier, que ses clients devaient prévoir de déployer Vista en 2008. Un communiqué** de clarification a été publié qui précise que pour pouvoir déployer en 2008, les organisations doivent commencer à étudier Vista dès maintenant. Le Gartner Group évalue même, la durée d’une étude de migration vers Vista à 18 mois.

Les raisons avancées reposent sur 2 critères complémentaires : l’aptitude de Vista à faire fonctionner les applications actuelles et le support de Vista par les éditeurs de logiciels.

Sur le support par les éditeurs de Vista, seule une pression peut être exercée pour accélérer le processus.

Sur l’aspect compatibilité, de nombreuses techniques existent, y compris sur Windows XP, pour faire fonctionner une application récalcitrante. Ces techniques sont décrites dans le trop peu connu « Application Compatibility Toolkit » ou ACT. Si Vista apportera de nouvelles solutions pour assurer une compatibilité, il est déjà possible de faire fonctionner sous Windows XP la plupart des applications qui fonctionnent sous Windows 2000.

Certes, il est préférable voire obligatoire, de mettre à niveau des applications trop proches de couches basses du système d’exploitation comme les anti-virus, pilotes de périphériques et autres utilitaires. Pour des applications classiques, il est possible de régler leur mode de fonctionnement de sorte qu’elles retrouvent le comportement des anciennes versions du système d’exploitation sous lequel elles fonctionnent correctement.

Plutôt que de changer globalement le mode de fonctionnement du système d’exploitation de sorte qu’il continue à fonctionner à la manière d’une précédente version, Microsoft délivre essentiellement dans son système d’exploitation, mais aussi à travers l’ACT un outil capable de mettre au point le réglage qui pose problème pour une application donnée.

De manière classique, il est possible d’indiquer dans un raccourci qu’une application doit fonctionner dans un mode de compatibilité. Pour cela, il suffit de demander les propriétés d’un raccourci et d’aller sur l’onglet « Compatibilité ». Un réglage propose de faire fonctionner l’application à la manière de différents système d’exploitation différents. Cette modification est enregistrée dans une base de données locale au poste au moyen de la commande SdbInst. ACT permet d’exploiter de manière par la création de fichier portant l’extension SDB nécessaire à cette commande SdbInst.

Les raisons d’un tel réglage sont multiples. Les plus fréquentes sont les suivantes :

·         L’application vérifie qu’elle est sous une version précise de système d’exploitation au lieu de tolérer une version égale ou supérieur à un certain niveau,

·         Certains chemins sont « codés en dur » comme celui d’accès au répertoire temporaire, au profile ou aux documents des utilisateurs,

·         L’utilisateur est supposé disposer de privilèges équivalents à celui d’un administrateur,

·         Certaines applications ne supportent pas de nouvelles fonctions de Windows XP comme les thèmes, la gestion de langages multiples ou l’évaluation d’une place disque disponible supérieure à 2Go.

Les changements opérés par Microsoft ne sont pas décidés pour « embêter » les responsables de parc et utilisateurs, mais pour accompagner les évolutions du matériel disponible et contrer les nouvelles menaces. Ainsi, par exemple, est-il possible sous Windows XP de disposer d’un répertoire temporaire propre à chaque utilisateur de sorte qu’un utilisateur ne puisse pas retrouver des informations appartenant à un autre utilisateur.

La mise à disposition de versions beta de produits bien avant leur commercialisation vise à donner aux éditeurs de logiciels les moyens de vérifier la compatibilité de leurs applications et de se conformer aux nouveaux réglages pour leurs futures versions.

Windows Vista apportera de nouvelles possibilités comme, par exemple, la mise à disposition d’un répertoire virtuel simulant celui situé habituellement sous %ProgramFiles%. Ce répertoire est autorisé en écriture pour chaque utilisateur. Il devient, ainsi, possible de réduire les droits des utilisateurs ordinaires dans le répertoire d’une application. L’utilisation du poste sera, ainsi, possible sans être utilisateur avec pouvoir ou administrateur ni ouvrir la sécurité des répertoires des programmes à tous les utilisateurs.

Si ces nouvelles possibilités permettent de contourner des problèmes de compatibilité, en revanche, elles ne les font pas disparaître. Prolonger un tel fonctionnement n’est pas souhaitable. Aussi est-il intéressant, d’une part de disposer de tests des applications utilisées afin de connaître leur mode de fonctionnement, mais, surtout, de faire pression sur les éditeurs qui ne respectent pas les règles de développement afin que leurs logiciels puissent être utilisés dans de futures versions du système d’exploitation sans nécessiter de « verrues ».

Dans cette démarche, une durée d’étude de 18 mois ne semble pas extravagante dès lors que de nombreuses applications doivent être testées et faire l’objet de demandes de corrections auprès de leurs développeurs.

*Ten Reasons You Should and Shouldn't Care About Microsoft's Windows Vista Client

**A 2008 Windows Vista Deployment Begins With 18 Months of Preparation (Référence G00136411)

Leave a Comment
  • Please add 4 and 5 and type the answer here:
  • Post