Pour ma première participation à la conférence annuelle de l’ITSMF France, j’ai eu la confirmation que la présence de Microsoft en un tel lieu ne semble pas encore légitime dans l’esprit de nombreux visiteurs.

Microsoft est encore, sans doute, trop associé à son histoire. La construction de Microsoft Operations Framework (MOF) est intervenue à une époque où les produits Microsoft ont commencé à être utilisés dans des usages de plus en plus critiques. L’utilisation de la messagerie est aujourd’hui devenue critique pour l’activité de nombreuses organisations tandis que de nombreux outils dépendent du bon fonctionnement de plusieurs produits Microsoft dont l’exploitation ne peut plus s’improviser. Il est de la responsabilité de Microsoft de fournir les moyens de correctement exploiter ses logiciels. Après avoir délivré des guides d’opérations dont la structure est inspirée par MOF, Microsoft intègre ces moyens dès leur conception.

Au passage, c’est à peu près à la même époque qu’a germé l’idée d’une structure de service pour laquelle je travaille et donc l’objectif principal est très semblable à celui de MOF ; à savoir garantir le bon fonctionnement des logiciels Microsoft.

Avec l’utilisation croissante d’ITIL, il apparaît de moins en moins nécessaire de conserver une offre distincte. MOF s’efface, ainsi, peu à peu au profit d’ITIL, mais demeure pour ce qui est directement lié à la technologie Microsoft.