Que ne feraient certains journalistes pour vendre leur sauce ?

Déjà, alors que Windows Vista n’était qu’en préparation, j’avais pu lire beaucoup d’inepties autour ce qui avait pu être communiqué sous le nom de « palladium » et, plus officiellement « Next-Generation Secure Computing Base » ou NGSCB.

Une partie des concepts présentés à l’époque se retrouvent aujourd’hui dans l’User Account Control (UAC), mécanisme qui avertit un administrateur qu’une action nécessitant des droits élevés va être exécutée. Une autre partie se traduit par une dichotomie de certains services qui se séparent en 2 de manière à distinguer leurs fonctions nécessitant des droits spécifiques de celles qui ne le nécessitent pas.

À l’époque Bernard OURGHANLIAN avait publié une lettre ouverte qui reste très intéressante et applicable aujourd’hui.

Les articles actuels visent à semer la confusion et le doute dans l’esprit d’éventuels utilisateurs influençables de Windows Vista. Je trouve qu’ils ne sont pas loin de campagnes plus ou moins organisées de diffamation.

Si je résume le message, Windows Vista empêcherait les utilisateurs de faire ce qu’ils souhaitent avec leur ordinateur. C’est faux et archi faux !

J’ai reçu un message colportant cette rumeur dont est extrait le texte suivant :

Le résultat c'est que si vous installez Windows Vista ou si vous achetez un PC où Windows Vista est déjà préinstallé, vous ne pouvez plus visionner ou enregistrer des vidéos ni écouter ou enregistrer de la musique téléchargées sur Internet.

Pour se convaincre qu’il s’agit bien d’une rumeur infondée, il suffit, par exemple, de prendre n’importe quel disque de musique (non protégé) et de l’encoder en fichier MP3. Copiez-le sur un ordinateur équipé de Windows Vista. Rien ne change ! Vous pouvez l’écouter sans aucun problème. Il en est de même pour ce qui est d’une vidéo. Je vous laisse le soin d’en télécharger une (avec le moyen que vous souhaitez). Je ne veux pas vous encourager à utiliser des outils très largement utilisés à des fins de piratage…

Au passage, je note que le lecteur Windows Media Player inclus dans Windows Vista permet d’effectuer cet encodage en MP3. Il suffit d’aller dans « Outils », puis « Options », sur l’onglet « Extraire de la musique », dans les paramètres d’extraction, la liste déroulante propose nativement, d’encoder en MP3.

Pour une part, la présence de cette option, ainsi que la possibilité, pour Windows Media Player de lire des fichiers MP3, est à la base de l’amende record de 1,5 milliard de dollars infligée à Microsoft aux États-Unis dans son procès contre Alcatel-Lucent. Mon sentiment, dans cette affaire, est qu’une société en difficulté ne serait pas attaquée en justice. La solvabilité de Microsoft attire des convoitises malsaines. Attendons que tous les recours aient été utilisés, mais je trouve la décision injuste… Ce n’est pas la publication du classement mondial de la revue Forbes qui va encore améliorer cette situation.

La rumeur sur les possibilités d’utilisation de Windows Vista repose sur un joyeux cocktail qui mélange l’activité de Microsoft sur la gestion de droits numériques (DRM pour Digital Rights Management), la commercialisation de logiciels protégés par un copyright, la protection des utilisateurs contre des logiciels malveillants et la peur récurrente d’un « big brother » capable de surveiller la terre entière. Cela reste une rumeur et, à ce titre, il faut la combattre par des faits.