La supervision apportée par Operations Manager est parfaitement comprise dans le cadre de l’utilisation de l’Active Directory ou d’Exchange. J’en veux pour preuve le nombre de clients intéressés par Operations Manager lors de migration de leurs contrôleurs de domaines ou de leur messagerie.

Il est vrai que dans ces domaines, les outils concurrents ne se contentent généralement que de surveiller quelques compteurs de performance et process présents en mémoire. Cette démarche ne convient pas pour surveiller si la réplication n’est pas en train de se dégrader, voire, si un contrôleur de domaine n’est pas totalement isolé. Il est utile tant pour ce qui est du domaine de l’authentification que de celui de l’échange de messages de vérifier si les services sont rendus dans des délais raisonnables.

L’utilisation croissante de SQL Server dans des architectures hautement critiques rend nécessaire la surveillance adéquate de son fonctionnement. De la même manière que pour un contrôleur de domaine, la présence du process de SQL Server en mémoire ne suffit pas à dire si le service fonctionne correctement. Au-delà de la possibilité qui existe pour certains produits comme SAP de disposer d’un pack d’administration qui surveille le bon fonctionnement au niveau de l’application, une surveillance du fonctionnement de SQL Server et de ses différents composants est fondamentale.

Comme Yann GAINCHE l’a dévoilé sur son blog, Microsoft entend accompagner l’utilisation croissante d’Operations Manager pour administrer SQL Server en proposant une offre valable pendant un semestre à compter du deuxième trimestre de 2007 dans le cadre des contrats en volume Accord Entreprise, Select, Open. Cette offre revient à rendre quasi gratuit le coût du serveur Operations Manager dans le cadre de l’achat de nouvelles licences du serveur SQL Server.

Encore davantage que pour les autres packs d’administration et avec Operations Manager 2007, les tâches disponibles dans la console d’Operations Manager et mises à disposition d’une population identifiée d’utilisateurs (des DBA) permettent d’augmenter la disponibilité en rendant plus sûres les tâches d’exploitation. L’administrateur passe ses commandes sans risque d’erreur, voire MOM peut servir d’orchestrateur pour lancer des opérations en réponse à certains événements ou de manière planifiée.