Si j’en juge par ses propos, je pense que M. Nicholas CARR doit être un martien. En effet, dans un bulletin publié récemment, il ne semble pas avoir vécu les mêmes événements que bon nombre de terriens.

M. CARR colporte la rumeur selon laquelle les précautions prises avant le passage à l’an 2000 n’étaient pas nécessaires. Il semble ne pas avoir vécu les mêmes dysfonctionnements que j’ai pu constatés lors du changement récent décidé aux États-Unis sur la date de changement du passage à l’heure d’été. L’impact était moins grand que pour celui du passage à l’an 200, mais j’ai pu voir ce que donnaient un manque de prévision et une précipitation. Si des travaux préalables n’avaient pas eu lieu en prévision de l’an 2000, sans doute, aurions-nous eu bien plus de désagréments que des simples décalages de rendez-vous.

Loin de vouloir faire une annonce sensationnelle, nous risquons de vivre un nouvelle période difficile dans les années à venir. Selon les organismes en charge de la gestion de l’Internet comme l’Internet Assigned Numbers Authority (IANA), nous devrions manquer d’adresses IP d’ici à 2010 si nous ne généralisons pas l’IPv6 avant. Certains, comme M. Carr prétendront, sans doute, que l’annonce venant de ceux qui ont intérêt à ce que les choses bougent, il n’y a, peut-être, pas lieu de s’en préoccuper.

Sans vouloir attendre plus longtemps avant de réagir, Microsoft a fait en sorte que Windows Vista et, prochainement, Windows Server 2008 supportent pleinement IPv6. L’Advanced Networking Pack pour Windows XP est disponible pour Windows XP service pack 1 et a été intégré dans le service pack 2 de Windows XP. La prise en charge n’est pas identique : par exemple, un poste sous Windows XP ne pourra pas être client du service DHCP de Windows Server 2008, mais devra être en adressage IP fixe. Au passage, il me semble que le service DHCP de Windows Server 2008 sera le premier à délivrer des adresses IPv6.

L’ensemble des informations nécessaires pour le fonctionnement des produits Microsoft est disponible depuis un site spécialement dédié et un blog lui est consacré, maintenu par Sean SILER, l’un des responsables de la prise en charge d’IPv6 par les logiciels Microsoft.

M. CARR se réjouit en prétendant que les ventes de Windows Vista ne soient pas aussi élevées que celles de Windows XP. D’une part, il se trompe ; les ventes sont largement supérieures quand bien même les annonces de Microsoft ne prennent pas en compte l’augmentation du nombre d’ordinateurs en fonctionnement sur la planète. D’autre part, je suis effaré de voir que des applications, soi-disant, critiques continuent à fonctionner sur des systèmes d’exploitation anachroniques.