La revue Information Week a publié un article suite à un entretien avec Stuart SCOTT, le directeur informatique de Microsoft.

Stuart est sous la responsabilité directe de Kevin TURNER, donc, chaque dollar dépensé doit être justifié, comme chez la plupart des organisations.

La part du budget consacré à de nouveaux projets est de 45%, en augmentation sensible sur les 30% précédents. Ceci signifie que les coûts d’exploitation et de support sont en baisse.

Le processus de consolidation des centres informatiques est parvenu à passer de 26 à 5. Je le vis au quotidien dans la mesure où les serveurs que j’utilise régulièrement ne sont plus en France, mais sur le centre européen.

La consolidation ne concerne pas seulement les serveurs, mais également les applications : je suis surpris d’apprendre que 1000 applications ont été supprimées et que 1000 autres sont en passe de l’être.

Les informations sur l’usage immodéré de la messagerie sont dépassées par les 300,000 blogs et wikis gérés.

D’autres informations intéressantes sont également disponibles en anglais sur un document qui précise le mode de gestion des modifications de schéma chez Microsoft et que j’ai déjà évoqué dans un précédent billet.

Dans la figure 2 de ce document, il y est mentionné l’utilisation des dix forêts suivantes :

-      La forêt dite « corporate » à laquelle mon compte d’utilisateur appartient

-      Son pendant dite « corporate staging » qui permet de tester les mises en production avant application sur la forêt « corporate »,

-      La forêt des développeurs à qui sont appliqués, en premier, leurs développements,

-      Une forêt équivalente des développements Exchange,

-      La forêt de l’extranet qui permet des échanges de fichiers avec des clients,

-      Son pendant de test de l’extranet,

-      Les forêts MSNBC et MSN pour les utilisateurs de ces deux services, sans rapport avec les serveurs de www.microsoft.com ou www.msn.fr qui ne sont pas dans le giron de l’équipe MSIT, mais gérés indépendamment

-      Les forêts « windows deployement » et « windows legacy » me sont nouvelles et je ne sais pas ce qu’elles peuvent représenter.

Avec ces différentes forêts, il serait possible de penser qu’il n’y a pas d’autres annuaires, mais ce document indique que l’outil de synchronisation (MIIS) fait dialoguer 35 annuaires distincts depuis AD jusqu’à SAP en passant par d’autres application plus ou moins spécifiques.