L’installation « core » est parfaite pour héberger des machines virtuelles car elle nécessite moins de ressources. Elle nécessite un peu plus de compétences pour piloter presque entièrement le serveur via des lignes de commandes.

Les différentes étapes pour parvenir à utiliser Hyper-V en installation core sont les suivantes :

Installer Windows Server 2008 en mode d’installation core

Changer le mot de passe de l’administrateur

Il est possible d’utiliser la ligne de commande suivante :

net user administrator <nouveau mot de passe>

Cette commande est indispensable pour pouvoir accéder au serveur à distance via les différentes consoles d’administration à distance. En effet, un mot de passe à blanc est possible, mais impossible à utiliser à distance.

Pour arrêter le serveur, il est possible d’utiliser la commande suivante :

shutdown /r /t 0

Pour renommer le serveur, il est possible d’utiliser la commande suivante :

netdom renamecomputer %computername% /newname:<nouveau nom>

Ne pas oublier de redémarrer le serveur après l’opération !

Pour faire rejoindre un domaine, il est possible d’utiliser la commande suivante :

netdom join %computername% /domain:<domaine> /userd:<utilisateur> /passwordd:*

Entrer un mot de passe lorsque demandé.

Ne pas oublier de redémarrer le serveur après l’opération !

Ouvrir une session avec le compte utilisateur local.

Pour rajouter un compte dans le groupe local des administrateurs du serveur, utiliser la commande suivante :

net localgroup administrators /add <compte de domaine>

Pour se déconnecter, utiliser la commande suivante :

logoff

Se connecter avec un compte de domaine et ajouter le rôle Hyper-V

ocsetup Microsoft-Hyper-V

Attention au respect des majuscules et minuscules !

Redémarrer lorsque demandé.

Se connecter à distance avec la console MMC d’Hyper-V

De manière optionnelle, rajouter les services de terminaux.

cscript \windows\system32\scregedit.wsf /ar 0

cscript \windows\system32\scregedit.wsf /cs 0

Au passage, il faut noter que le mode console a été renomm�� dans mstsc en mode admin ; c'est-à-dire que la commande suivante n’est plus correcte :

Mstsc /v:<nom de serveur> /console

Elle doit être remplacée par :

Mstsc /v:<nom de serveur> /admin