Dans son discours inaugural du TechEd qui a débuté cette semaine, Bill Gates a déclaré la phrase suivante :

Literally today we have, in our data center, many hundreds of thousands of servers, and in the future we'll have many millions of those servers.

Traduction personnelle :

Littéralement, nous avons aujourd'hui, dans nos datacenters, plusieurs centaines de milliers de servers et, dans un futur proche, nous en aurons plusieurs millions.

Je vous invite à lire et écouter ce discours sur :
http://www.microsoft.com/presspass/exec/billg/speeches/2008/06-03teched.mspx

Après la session de Debra CHRAPATY au dernier MMS, j'espère que nous aurons, la semaine prochaine, quelques détails sur la manière de gérer ces millions d'ordinateurs. En effet, appliquant le principe habituel de "dogfood*", Microsoft utilise quasi exclusivement ses propres produits. Il sera, donc, rassurant de savoir qu'il est possible de gérer efficacement des millions de serveurs sous Windows pour pouvoir en gérer une quantité plus faible.

Quand Microsoft avait lancé Expedia, c'était presque davantage pour montrer la faisabilité de supporter de très gros volumes d'activité sous Internet Information Server. Aujourd'hui, il semble que la démonstration soit faite. L'objectif est, donc, plus orienté vers la possibilité de saisir un marché qui pourrait, peut-être, un jour, remplacer celui de Windows et d'Office. En attendant, c'est une très bonne vitrine pour la gamme System Center.

 

* "Dogfood" signe en français "nourriture pour chien". L'expression traduit le fait que Microsoft utilise ses propres produits. Elle vient d'une expression "eat your own dogfood" qui se traduit par le fait que nous mangerions notre propre nourriture, fût-elle destinée à nos chiens. Autrement dit, nous sommes soumis à un régime très strict qui fait que nos produits sont mis en oeuvre en interne y compris quand ils sont encore en beta.