Le site de publication de l'équipe informatique de Microsoft (MSIT) vient de recevoir un ensemble en anglais de fichiers Word et PowerPoint ainsi qu'un séminaire en ligne sur le projet de déploiement de Forefront Client Security (FCS) sur 40 000 postes.

La présentation générale de cet ensemble indique que le chiffre avancé par le Gartner Group de 20 à 40% des appels au helpdesk causés par des virus, spyware et autres malware se vérifie également chez Microsoft. J'imaginais que le chiffre était plus faible chez Microsoft, mais contrairement à ce que beaucoup pourraient imaginer, il n'y a pas que des geeks, passionnés de technique, chez Microsoft. Le fait que Microsoft représente une cible intéressante et que les échange de fichiers avec l'extérieur pondère, sans doute, le niveau d'infections.