WebLog de Stéphane PAPP [MSFT]

Journal sur le web de Stéphane PAPP sur l'administration de systèmes.

Support ou fonction

Blog - About

A propos du WebLog de Stéphane PAPP [MSFT]

Après près de 10 ans de conseil dans l'équipe française de Microsoft Consulting Services (MCS), j'ai rejoint l'équipe européenne de Customer Service and Support (CSS) comme ingénieur conseil grands comptes. Mon rôle consiste à délivrer du conseil proactif et réactif sur les logiciels de la gamme System Center (ConfigMgr et OpsMgr, principalement).
Je délivre de l'expertise technique associée aux méthodologies ITIL/MOF sous la forme d'atelier de type vérification de l'état de santé, évaluation des risques, revues de supportabilité, cours magistraux.
Si vous êtes intéressés pour avoir un contact Microsoft dédié pour des ressources techniques, travailler avec vous sur des projets, délivrer une formation ou un transfert d’expertise et vous aider à résoudre vos problèmes, le PFE dédié est fait pour vous. Pour en savoir plus, contactez votre responsable technique de compte ou interlocuteur habituel chez Microsoft.

Support ou fonction

  • Comments 0

Avec la mise à disposition récente de Hyper-V via Windows Update, la fiche technique 954958 précise la liste des systèmes supportés en environnement virtualisé par Hyper-V. Elle vient compléter l'article 897615 très souvent interprété et commenté sur le support des produits Microsoft fonctionnant avec d'autres solutions de virtualisation.

Pour la partie Hyper-V, il est à noter que ce n'est pas parce qu'un système n'est pas mentionné dans cette fiche que cela ne fonctionne pas ou, du moins, ne donne pas l'impression que ce système fonctionne. Par exemple, Windows Server 2003 est supporté avec un ou deux processeurs. Pour autant, j'ai vu une copie d'écran d'une machine virtuelle dotée de quatre processeurs logiques sous Windows Server 2003. De même, Windows NT 4 n'est pas plus cité dans cette fiche que MS/DOS ou Windows 3.1 pour ne citer que les plus connus.

En contrepartie, d'autres solutions de virtualisation indiquent une liste de systèmes prétendument supportés. La démarche qui conduit Microsoft à ne pas écrire que Microsoft supporte des systèmes concurrents comme des distributions de Linux sous Hyper-V devrait conduire ces éditeurs à ne pas prétendre qu'ils supportent des systèmes Microsoft.

La notion de support pour Microsoft implique la possibilité d'obtenir un correctif. Quand bien même cette possibilité n'est pas une certitude, elle implique que Microsoft ou tout autre éditeur ait les moyens de délivrer ce correctif ; c'est à dire, au minimum, la possibilité de modifier une partie du code du logiciel impliqué et, au maximum, de la tester de manière la plus exhaustive possible.

Dans la mesure où Windows NT 4, comme MS/DOS ou Windows 3.1, ne peuvent plus faire l'objet de correctifs, Microsoft ne peut pas s'engager à supporter ces systèmes sous Hyper-V. De même, la limitation du support de Windows Server 2003 à deux processeurs logiques provient des limites des capacités à tester toutes les combinaisons possibles.

Lors d'une ouverture d'un incident relatif à un dysfonctionnement, la démarche du support consiste à tenter de reproduire le comportement rencontré sur votre environnement. Très souvent, le support n'y parvient pas tout comme très souvent vous pouvez constater le problème sur un ordinateur, mais pas sur un autre. En grande partie, la recherche de la cause réelle d'un dysfonctionnement participe à sa résolution.

La démarche qui chez Microsoft consiste à limiter le nombre de combinaisons possibles d'assemblage de logiciels est identique, mais à une échelle bien plus grande, à celle que je préconise régulièrement de limiter les configurations dans vos propres environnements. L'utilisation de la virtualisation peut participer à limiter ce nombre de configurations en fournissant une nouvelle couche d'abstraction du matériel. La gestion des configurations souhaitées (DCM) complète cette solution.

Leave a Comment
  • Please add 6 and 6 and type the answer here:
  • Post