Cela va toujours mieux en l'écrivant, mais il ne s'agit pas d'une position officielle sur le support d'environnement virtualisés. Vous connaissez tous l'histoire relative aux solutions tierces telles que décrites dans les fiches 954958, 897614, 897615, etc.

Dans les différents rôles de System Center Operations Manager, certains sont plus ou moins candidats à la virtualisation.

Les serveurs hébergeant les bases de données sont de piètres candidats, sauf si l'environnement est très petit et après avoir fait des tests de montée en charge. Une position officielle relative à SQL Server dans le cadre d'Ops Mgr serait la bienvenue au-delà d'un simple oui ou non.

Le Root Management Server (RMS) fait un usage intensif de la CPU et de la mémoire, par conséquent, sa virtualisation est un peu plus envisageable, mais avec les mêmes restrictions sur les tests de montée en charge.

Les serveurs d'administration sont, en revanche, de bons candidats, désormais, compte tenu des améliorations récentes des produits de virtualisation et, en particulier, de Hyper-V.

Les serveurs passerelles ne sont jamais que des agents agissant comme proxy. Par conséquent, leur virtualisation est totalement réaliste.

Les serveurs de reporting devraient être virtualisés dans un grand nombre de cas.

<Ajout du 25/7/2008>

Il est amusant de voir, aujourd'hui, un article très complet publié sur :
http://blogs.technet.com/smsandmom/archive/2008/07/24/support-policy-for-operations-manager-2007-running-on-hardware-virtualization-software.aspx

<Fin de l'ajout>