L'article consacré à l'utilisation des supercalculateurs et, notamment, à Windows High Performance Computing (HPC), du magazine E&P confond Murphy et Moore dans son sur-titre :
http://www.epmag.com/Magazine/2008/12/item23727.php

Extrait :
Murphy’s Law, which states that computer chips will double in processing power every 18 months, means much more for E&P professionals than just faster-running applications

C'est la loi de Moore qui a établit que la puissance des processeurs double tous les 18 mois. La loi de Murphy aurait pu prédire que la tartine tombe toujours du côté de la confiture.

Pour effectuer des calculs de plus en plus rapidement, il existe différentes solutions. La voie classique consiste à utiliser des processeurs de plus en plus puissants. L'autre repose sur l'utilisation de plusieurs ordinateurs en cluster comme le propose Windows HPC.

En matière de supercalculateurs, il existe un organisme (www.top500.org) qui classe tous les six mois, les 500 ordinateurs les plus puissants de la planète. En juin dernier, Microsoft était rentré dans ce classement. Le classement de novembre le place désormais à la dixième place :
http://www.prnewswire.com/mnr/microsoft/35913/