WebLog de Stéphane PAPP [MSFT]

Journal sur le web de Stéphane PAPP sur l'administration de systèmes.

PowerShell et System Center 2012 Operations Manager

Blog - About

A propos du WebLog de Stéphane PAPP [MSFT]

Après près de 10 ans de conseil dans l'équipe française de Microsoft Consulting Services (MCS), j'ai rejoint l'équipe européenne de Customer Service and Support (CSS) comme ingénieur conseil grands comptes. Mon rôle consiste à délivrer du conseil proactif et réactif sur les logiciels de la gamme System Center (ConfigMgr et OpsMgr, principalement).
Je délivre de l'expertise technique associée aux méthodologies ITIL/MOF sous la forme d'atelier de type vérification de l'état de santé, évaluation des risques, revues de supportabilité, cours magistraux.
Si vous êtes intéressés pour avoir un contact Microsoft dédié pour des ressources techniques, travailler avec vous sur des projets, délivrer une formation ou un transfert d’expertise et vous aider à résoudre vos problèmes, le PFE dédié est fait pour vous. Pour en savoir plus, contactez votre responsable technique de compte ou interlocuteur habituel chez Microsoft.

PowerShell et System Center 2012 Operations Manager

  • Comments 0

L’auteur invité du jour est Alban MONTANERA, PFE travaillant pour les client français, comme moi-même. Merci Alban.

Vous utilisez System Center Operations Manager 2007 (OpsMgr 2007) et PowerShell et vous vous demandez ce qui sera nouveau avec System Center 2012 Operations Manager (OpsMgr 2012).

Sachez que les commandlets seront différentes entre celles d’OpsMgr 2007 et celles d’OpsMgr 2012. Stefan Stranger a d’ailleurs détaillé sur son blog les différences entre les commandlets d’OpsMgr 2007 et d’OpsMgr 2012. Si vous avez des scripts existants valables pour OpsMgr 2007, il faudra donc les retoucher pour qu’ils fonctionnent avec OpsMgr 2012. Avec PowerShell V3, l’une des améliorations sera le chargement des modules à la volée, néanmoins avec OpsMgr 2007, on ne parle pas de module mais de « Snap-In », vous allez donc me demander : qu’elle est donc cette différence ?

Une différence notable est que les « Snap-In », pour être utilisés, demandent à être installés (via msi et mises à jour dans la base de registre) alors que les modules n’ont besoin que d‘un copier-coller pour pouvoir être utilisés. Qui plus est dans les scripts on retrouve pour un import de module la commande Import-Module alors que pour charger un snap-in, il faut faire un Add-PSSnapin.

Puisque PowerShell est vraiment là pour nous simplifier la vie, voici deux liens qui pourront aussi vous aider si vous ne les utilisez pas déjà :

  1. Le PowerShell Community Extensions de codeplex propose des commandlets, fonctions, filtres, et providers fournis par les membres de la communauté PowerShell.
  2. PowerTab qui permettra de rajouter la complétion dans une fenêtre.

Enfin, si vous souhaitez voir les nouveautés de PowerShell V3, je vous recommande cet article.

Leave a Comment
  • Please add 4 and 5 and type the answer here:
  • Post