La question de la quantité de mémoire maximale gérée par un système d’exploitation Windows est une question récurrente, mais en voie de disparition (sauf, si la position de Microsoft évolue à l’avenir). En effet, avec Windows Server 2012, il ne reste plus que des différences de coûts de licences par rapport aux capacités à héberger des machines virtuelles. Les éditions Windows Server 2012 Standard et Windows Server 2012 Datacenter gèrent, en effet, la même quantité de mémoire ; à savoir 4To.