La semaine dernière, dans la continuité des travaux réalisés lors des ateliers d’interopérabilité organisés par la DGME (Direction Générale pour la Modernisation de l'Etat) pour le programme PRESTO, Alexis Moussine Pouchkine, architecte SUN (http://blogs.sun.com/alexismp/) et moi avons monté une plateforme WSIT GlassFish (serveur d’application) – Metro (Web Services) – NetBeans (Environnement de développement) au MTC (Microsoft Technology Center) Paris. L’objectif de cette plateforme est double :

·         Disposer d’un environnement permanent permettant d’illustrer par des démonstrations techniques l'interopérabilité des plateformes .NET et JavaEE, via les technologies GlassFish/WSIT (https://wsit.dev.java.net/specification-links.html) et WCF (http://netfx3.com/content/WCFHome.aspx) implémentant les spécifications avancées des services Web.

·         Offrir une réponse plus complète aux besoins de nos clients par la capacité à intégrer et à implémenter des scénarios complets d’interopérabilité pour les prototypes réalisés au MTC Paris dans le cadre de notre offre « SOA Accelerator Workshop ». Pour bâtir les « services » critiques du système d’information, il faut pouvoir intégrer les mêmes critères de qualité que proposent aujourd’hui les solutions orientées composants : sécurité, garantie de livraison des messages, routage, optimisation des échanges, transactions… autant de notions ayant fait l’objet de spécifications avancées : les standards WS-*. Les deux environnements WSIT et WCF implémentent ces standards. Les fonctions offertes sont volontairement très découpées de sorte qu’elles puissent être factorisées en cours d’évolution et se combiner pour offrir un traitement de bout en bout, l’objectif final étant d’abstraire le plus possible les mécanismes de communication et de rendre possible la création de véritables architectures d’applications distribuées fondées sur les services.

La mise en place de cette plateforme nous aura aussi permis de valider que le référencement d’un service WSIT depuis Visual Studio 2008 génère un binding WCF directement exploitable (plus besoin de rajouter le « binding » de niveau transport comme cela était le cas sur Visual Studio 2005). Les mises à jours des bindings après ajout de telle ou telle caractéristique de communication (MTOM) ou le support de mécanismes complexe, tel que le « Reliable Messaging », sont également assurées par un simple « Update Reference », sans nécessiter aucune édition manuelle du fichier de configuration.

Cette première « brique » fondatrice de la plateforme d’interopérabilité SUN-Microsoft au sein du MTC Paris sera très vraisemblablement étendue et complétée par d’autres actions, sur lesquelles je ne manquerai pas de vous tenir informés.