imageCertaines organisations assimilent test logiciel avec la simple capacité offerte au développeur de déboguer le composant logiciel dont il est l’auteur ou à la mise en place d’un système d’assurance qualité reposant sur des tests fonctionnels ou de performances. Ces éléments sont importants mais ne suffisent pas à garantir la qualité d’un système logiciel. Au-delà de l’examen des résultats de l’exécution du composant ciblé, le test logiciel englobe tout le processus associé, ce qui inclut la définition de la nature et la portée de ces tests en correspondance avec les exigences fonctionnelles - parfois avant même le développement des composants logiciels concernés (« Test Driven Developpement » ou « Test First Programming ») - ainsi que l’attribution de rôle de responsable des tests au sein de l’organisation de l’équipe de production logicielle…

A l’occasion des Techdays 2010, Florent Santin, Etienne Margraff, consultants d’Access It et moi avions commis un Livre Blanc qui nous l’espérons, apportera sa modeste contribution à l’industrialisation des développements et à la prise de conscience de l’importance des tests logiciels.

Il est maintenant en ligne à l’adresse suivante :

Télécharger le Livre Blanc sur les Tests Logiciels avec Visual Studio 2010

Ce livre présente en détail les possibilités offertes par Visual Studio 2010 dans la mise en œuvre de stratégies de test. Il s’adresse aux testeurs, aux architectes, aux concepteurs et développeurs, ainsi qu’aux chefs de projet qui veulent pouvoir contrôler les composants logiciels qu’ils produisent d’une manière plus systématique et mieux outillée que celle généralement pratiquée dans l’industrie aujourd’hui.