Au Microsoft Technology Center de Paris, avec notre partenaire InfiniteSquare, nous avons réalisé notre premier test de charge sur la Plateforme Windows Azure, le 17 novembre 2010... Depuis de nombreux autres ont suivi et nous ont permis d’industrialiser complètement notre démarche.
A l’époque, différents outils permettant d’industrialiser la mise en place des tests de charge sur une plateforme Cloud ont été envisagés :
• Outil développé spécifiquement pour simuler la charge de l’application.
• Solution proposée en mode SaaS
• Produits traditionnels de « Load testing » comme ceux proposés dans Visual Studio Ultimate

Capitaliser sur une solution mature et bénéficier d’une expertise acquise de longue date sur les outils de simulation de charge Visual Studio sont les raisons qui, au Microsoft Technology Center de Paris, nous ont orientés sur cette dernière option.
Une fois ce premier choix effectué, d’autres questions se sont posées : fallait‐il envisager d’utiliser ces outils de simulation à demeure (et bénéficier ainsi d’une latence cohérente avec la cible mais avec la nécessité de disposer de l’infrastructure suffisante pour les tests) ? Etait‐il au contraire préférable de déployer son infrastructure de tests dans le Cloud (et éviter ainsi de payer la bande passante car l’application cible s’exécutait aussi dans Azure) ?


Nous avons fait le choix d’utiliser le Cloud Microsoft Azure pour héberger l’infrastructure de simulation. En effet, pour assurer une qualité en continue de l’application et réagir immédiatement en cas de soucis, il faut pouvoir s’assurer périodiquement qu’il n’y ait pas de régression en termes de performance. Au MTC, nous devons également être en mesure de monter rapidement une plateforme de tests de charge pour les clients qui en font la demande.
D’où l’intérêt de pouvoir livrer une infrastructure de « load testing » à la demande avec un minimum de délai et d’investissement. En effet, une telle mise en place peut s’avérer coûteuse en ressources humaines et matérielles, et peut‐être requise plusieurs fois durant le cycle de vie d’un projet… La plateforme Windows Azure offre donc clairement une réponse à ce type de scénario.

Avec notre partenaire InfiniteSquare, nous avons donc rédigé un livre blanc , fruit de l’expérience acquise au MTC sur le bon usage de la Plateforme Windows Azure pour héberger les services d’injection associés à Visual Studio Ultimate. Ce livre blanc est disponible ici : http://download.microsoft.com/documents/France/visual_studio/2012/Tester-simplement-la-montee-en-charge-de-vos-applications.pdf