Au menu des nouveautés de ce kit de développement :

  •  L’intégration du SDK de Windows Azure AppFabric dans les librairies .NET pour Windows Azure, pour accéder par exemple au bus de service (Service Bus) et au cache distribué, en y incluant également quelques nouveautés dont
    • Bus de service: la possibilité d’avoir plusieurs instances d’un web service qui s’exposent sur le même point de terminaison (endpoint) en même temps (Relay load balancing)
    • Cache distribué: amélioration des performances
  • L’intégration du SDK “Windows Azure HPC Scheduler”
  • Des améliorations de l’API .NET de gestion des queues du stockage Windows Azure dont l’augmentation de la taille maximale des messages de 8 à 64 Ko.
  • L’accès depuis l’API .NET à des paramètres des services de queue, tables et blobs comme les statistiques
  • Les mises à jour correspondantes dans l’émulateur et un meilleur temps de démarrage
  • Quelques corrections de bugs
  • Une amélioration des outils pour Visual Studio et en particulier une grande simplification du déploiement (voir ci-dessous)
  • La possibilité de créer un package Windows Azure en ligne de commande avec MSBuild et Team Build (pour une meilleure intégration avec Team Foundation Server)

(1) Ces outils sont uniquement supportés pour Visual Studio 2010 et Visual Studio 2010 SP1

 

Testons maintenant l’installation de cette version 1.6 sur un poste de développement ayant déjà le SDK 1.5 déjà installé.

 

L’installation se fait depuis le lien suivant

http://www.microsoft.com/web/gallery/install.aspx?appid=WindowsAzureToolsVS2010

 

image

image

image

image

image

 

Maintenant, essayons-le en déployant une application Hello World depuis Visual Studio 2010

image

image

image

image

 

image

 

image

Ici, les outils ont retrouvé les paramètres de gestion de mon environnement Windows Azure, mais si je n’avais pas déjà installé les certificats de gestion, de chiffrement de mot de passe pour l’accès au bureau à distance, etc., tout cela serait fait automatiquement en cliquant sur le lien “Sign in to download credentials”.

image

image

Il est possible de sauvegarder les différents paramètres de déploiement dans un profil. Cela permet de retrouver plus simplement tous ces paramètres.

L’expérience de déploiement a donc été simplifiée.

 

Smile

Benjamin