Windows Azure Storage a eu une année de croissance incroyable. Nous avons plus de 4 Milliards d'objets stockés, une moyenne de 270 000 requêtes traitées par seconde et des sommets à 880 000 requêtes par seconde.

Il y a un an nous avons passé la barre du Milliard d'objets. Nous avons donc vu le nombre d'objets stockés multiplié par 4  en 12 mois et par 2,7 en ce qui concerne le nombre de requêtes par seconde.

Le graphique ci-dessous montre le nombre d'objets stockés dans Windows Azure Storage au cours de l'année écoulée. Le nombre d'objets stockés est compté sur le dernier jour du mois indiqué. Le nombre d'objets est le nombre d'objets unique stockée dans Windows Azure Storage,  le compte n'inclut ainsi pas les répliques.

Le graphique ci-dessous montre les moyennes et pics de requêtes par seconde. Les moyennes de requêtes par seconde correspondent à la moyenne pendant tout le mois indiqué, et les pour les pics, la valeur maximale atteinte pour le mois indiqué.


Nous espérons que ce taux de croissance va continuer dans ce sens, d'autant que les coûts du stockage ont été réduits par 10. Il en coûte maintenant de 0,01 $ pour 100 000 requêtes quel que soit le type de demande. Ce tarif nous place de 10 à 100 fois moins cher que les autres fournisseur Cloud.

En outre, nous offrons maintenant deux types de stockage : stockage localement redondant (LRS) et stockage redondant Géographiquement (GRS).  Le stockage LRS est moins cher et fournit un stockage redondé localement, où nous maintenons un équivalent 3 des copies de vos données dans un le Datacenter de votre choix. GRS est un stockage géo-redondant, où nous faisons l'équivalent de 6 copies de vos données réparties sur 2 emplacements au moins 650 Km de distance l'un de l'autre (3 répliques sont conservées à chaque emplacement). C'est donc à vous de choisir le niveau de sécurité pour vos données. Bien sûr, si vos données ne requièrent pas la géo-réplication, vous pouvez utiliser LRS et réaliser ainsi  23 % à 34 % d'économies (selon la quantité de données stockée). En outre, nous utilisons aussi un système d'effacement sophistiqué  pour le stockage de données permettant une robustesse accrue tout en conservant la surcharge de stockage faible, tel que décrit dans notre article USENIX.

Nous sommes aussi heureux de vous annoncer la mise à jour de Windows Azure Virtual Machines , où les disques persistants sont stockés comme objets BLOB (Binary) dans Windows Azure Storage. Cela permet à l'OS et aux données des disques utilisés par votre VM de tirer parti de LRS et de GRS fournis par Windows Azure Storage. Avec cette version vous pouvez aussi accéder à Windows Azure Storage via un client facile à utiliser et profiter de bibliothèques pour de nombreux langages (.NET, java, node.js, php et python).

Windows Azure Storage utilise une approche unique pour stocker des objets de type différents (Blobs, disques, tableaux, files d'attente), plus de détails dans cet article. En mélangeant différents types d'objets dans la même pile, nous avons une pile unique pour la réplication de données , une pile unique pour l'équilibrage de charge automatique et de traitement des échecs afin de conserver des données disponible. Nous stockons tous les différents types d'objets sur le même matériel, et nous mutualisons leurs charges de travail, pour maintenir les prix bas. Cela nous permet d'avoir un modèle simple pour tous les types d'objets (même coût du GB par mois, bande passante, transactions), afin que les clients puissent se concentrer sur le choix du type d'objet qui correspond le mieux à leurs besoins, au lieu d'être forcé d'utiliser un type d'objet en raison de la différences de prix.
 
Nous sommes enthousiastes pour le futur de Windows Azure Storage et nos continuons à travailler en collaboration avec nos clients pour proposer un service de qualité. Faites nous part de vos commentaires, questions et suggestions. Pour en savoir plus sur Windows azure, cliquez ici