Note éditoriale : l’article suivant a été rédigé par Scott Woodgate et Karri Alexion-Tiernan, marketing produit de Windows Azure. Retrouvez l'article original ici.

Au cours de ces derniers mois, vous nous avez probablement entendu parler du « Pouvoir du Et », puisque nous avons partagé un grand nombre de scénarios où Windows server à demeure et Windows Azure dans le Cloud pouvaient aider les entreprises à tirer profit des avantages liés au Cloud : rapidité, élasticité et économies. Aujourd’hui, nous étendons cette capacité à travers de nouveaux investissements pour les développeurs et les IT pros.

Pour les développeurs, le scénario de développement et de test est souvent une première étape dans la migration d’une entreprise vers le Cloud. Nous sommes ainsi heureux de vous annoncer que votre inscription MSDN facilitera et accélèrera le développement sur Windows Azure. A partir d’aujourd’hui, Windows Azure MSDN offre jusqu’à 150 euros par mois de crédits utilisables pour le ou les services Windows Azure de votre choix. Vous pouvez sélectionner un certain nombre de machines virtuelles Microsoft préconfigurées disponibles à partir de la galerie d’image Windows Azure ou des images fournies par la communauté open source ; vous pouvez aussi télécharger votre propre machine virtuelle avec le logiciel inclut dans votre inscription MSDN. Mieux encore,  lorsque vous utilisez les logiciels inclus dans votre abonnement MSDN avec des machines virtuelles, il n’y a pas de coûts additionnels. Vous pouvez trouver des détails supplémentaires sur les avantages MSDN sur cettte page. En parlant de rapidité, les inscrits MSDN avec les versions professionnelles, Premium et ultimate de Visual Studio qui activent leur avantage MSDN Windows Azure avant le 30 septembre 2013 feront partie automatiquement d’une loterie pour tenter de gagner une Aston Martin V8 Vantage.

En complément de cette annonce pour les développeurs, nous avons souhaité vous offrir la meilleure équation économique avec Windows Azure. Il y a quelques semaines, nous avons annoncé une réduction de prix sur les machines virtuelles. Aujourd’hui, nous avons une autre annonce à partager avec vous. Nous changeons la manière dont nous facturons l’usage de nos machines virtuelles.

Désormais, les utilisateurs seront facturés pour l’usage des machines virtuelles à la minute plutôt qu’à l’heure, sans minimum requis ; cela marque la fin des arrondis vers la tranche horaire supérieure pour nos clients ; vous ne payez seulement ce que vous utilisez. Si vous fermez une VM, vous ne paierez pas pour le calcul. Avec d’autres fournisseurs de Cloud, vous serez facturés à l’heure, même si vous utilisez cinq minutes, ou vous serez contraint de prendre un nombre minimum de minutes qui restera supérieur à vos besoins actuels.

Prenons un exemplesi vous utilisez une machine virtuelle avec deux cœurs Linux et plus de 3GB de mémoire Windows Azure pour 65 minutes, ou une heure et cinq minutes, cela vous coûtera 0,099 euros, facturé à la minute. Si vous utilisiez la même configuration chez un autre fournisseur de Cloud, vous paieriez deux heures d’utilisation quand bien même vous n’utiliseriez qu’une heure pleine et 5 minutes de la seconde heure. Selon la localisation et le fournisseur de Cloud, vous seriez facturé environ 0,24 euros pour un service équivalent, soit une différence de 0,141 euros pour une instance. Même si ce différentiel paraît peu important sur une VM, sur plusieurs dizaines ou centaines de VM, la différence est nette ! Nous voulons assurer à nos clients tous les avantages du Cloud, sans que le prix ne soit une barrière.

Même si les prix baissent, nous continuons d’assurer une qualité de service sans compromis. Lorsque vous utilisez Windows Azure, vous continuez de bénéficier des services hautement disponible avec des SLA mensuels, une élasticité totale, du supportfait pour le monde de l’entreprise. Ainsi, le second service de déclaration de revenus des Etats-Unis, Jackson Hewitt utilise les services d’infrastructure Windows Azure et SQL server 2012 pour s’adapter rapidement à l’augmentation importante des capacités de calcul requises lors des pics de saisonnalité. Leur architecte principal de l’application a annoncé récemment qu’il est « indispensable de pouvoir s’adapter aux besoins et rester hautement disponible » pour leurs clients. Il pense ainsi que Windows Azure offre un service fiable et transparent, spécialement lors de leurs périodes de pointe.

Nous mettons tout en œuvre pour offrir à nos clients une expérience optimale de Cloud hybride, en assurant que les ressources on-premise peuvent se connecter de manière transparente avec Windows Azure. Afin de répondre aux besoins divers de nos clients en termes de configuration matériel, nous sommes aussi heureux de vous annoncer que les terminaux VPN F5, Citrix et WatchGuard sont désormais supportés pour le « réseau point-to-site », en plus du support actuel des appareils de Cisco et Juniper.

Enfin, nous sommes heureux de vous annoncer un service inédit dans le monde du Cloud Public. Il s’agit de la version préliminaire publique des services Biztalk, une plateforme de service B2B hébergée sur le Cloud qui fournit facilement une connexion aux applications métiers on-premise et disponible exclusivement avec Windows Azure. Avec les services Biztalk, les développeurs et IT pros seront capable de faire avancer le « Pouvoir du Et » en construisant, gérant et en accédant à des applications hybrides robustes qui puisent au sein d’un large éventail de données d’entreprise et de systèmes à travers divers appareils. Les services Biztalk offrent un traitement EDI entier, une intégration d’applications Cloud et une connexion hybride aux systèmes métiers on-premise. Vous pouvez trouver plus d’informations ici et vous inscrire pour la preview ici.

L’ensemble de ces nouveautés seront bien entendu disponibles dans les nouveaux Datacenters Windows Azure annoncés en Chine, en Australie et au japon. Vous pouvez suivre l’actualité de Windows Azure lors de la conférence TechEd 2013 North America qui a lieu en Nouvelle-Orléans depuis votre salon à cette adresse. N’hésitez à tester la version gratuite de Windows Azure pendant 3 mois.