Voici l’essentiel de l’épisode 116 du Cloud Cover Show que je vous encourage à regarder.

Dans cet épisode Nick Harris, Chris Risner et Elo DaMaggio (Program Manager sur Windows Azure Notification Hubs) nous présentent le service Windows Azure Notification Hubs et en profitent pour nous récapituler les nouveautés Windows Azure du moment.

 

Les news qui ont été présentées sont les suivantes et sont détaillées dans un post de Scott Guthrie :

  • Nouvelle taille de machine A5 pour les machines virtuelles (IaaS) et les Web/Worker Roles (PaaS)
  • La disponibilité des images de machines virtuelles Oracle (Oracle Database, Oracle Weblogic, Java Platform)
  • Possibilité d’effectuer plus d’opérations de gestion sur des machines virtuelles éteintes
  • Possibilité de gérer plusieurs Windows Azure Active Directory par souscription
  • Disponibilité générale (fin de la Preview) du service Multi-Factor Authentication
  • Multiple Active Directories and AD Two Factor Authentication
  • Possibilité de réactiver une limite de dépense préalablement désactivée sur un compte Windows Azure MSDN
  • Les machines virtuelles ne sont plus supprimée lorsqu’une limite de dépense est atteinte
  • Nouvelle version de l’API .NET Storage Client Library : 2.1 (post détaillé disponible sur le blog dédié à Windows Azure Storage)
  • Possibilité d’ajouter des restrictions d’IPs et de Domains pour Windows Azure WebSites

 

Concernant Windows Azure Notification Hubs, le service qui permet d’envoyer des notification à un ensemble de périphériques, sur la plupart des plateformes du marché (iOS, Android, Windows Phone, Windows 8) de manière agnostique par rapport à la plateforme afin de vous décharger des complexités sous jacentes (une requête à Windows Azure Notification Hub vous permet d’envoyer des notifications sur des dizaines de millions de périphériques, quelque soient les plateformes).

Nous avons publié il y a quelques semaines un article sur Windows Azure Notification Hub. Je vous encourage à le parcourir pour aller plus loin dans la découverte de ce service. Si vous préférez le format vidéo, voici les grandes étapes de l’épisode :

  • La présentation de Windows Azure Notification Hub commence à 06:16
  • Les démonstrations commencent à 09:52
  • Le programme Service Bus Explorer, vous permettant notamment de vérifier l’ensemble des périphériques enregistrés, est présenté au timing 11:48.
  • A 18:54, la notion de template permettant d’envoyer le même message capable de gérer l’ensemble des types de périphériques est détaillée
  • A 28:34, Chris et Elo échangent sur les différents SDK qui existent pour créer l’application de votre backend qui aura la charge d’envoyer les notifications. Les démonstrations sont faites via une application console .NET mais cela peut être fait avec n’importe quelle application .NET, via Node.js, via Rest, …
  • Conclusion à partir de 29:08. Nick nous parle du feedback qu’il a généralement en présentant Windows Azure Notification Hub : construire ce genre de systèmes est complexe et long. Utiliser Windows Azure Notification au lieu de gérer toute cette complexité est donc un apport plus que pertinent.

 

Si vous souhaitez tester cela par vous-mêmes et que vous n’avez pas encore de compte Windows Azure ni d’abonnement MSDN ? Ouvrez un compte de test gratuit: 150 € de ressources pendant 1 mois.

Vous trouverez ci-après quelques images de l’épisode.

Benjamin (@benjiiim)

 

image

Début de l’épisode avec la présentation de Elo DaMaggio, Program Manager sur Windows Azure Notification Hubs.

image

image

Présentation de la section du portail Windows Azure dédiée à Windows Azure Notification Hubs (dans la section Service Bus).

image

Configuration des différentes plateformes supportées.

image

Démonstration de l’application exemple “Get Started” disponible dans les tutoriaux sur www.windowsazure.com

image

image

image

Présentation de Service Bus Explorer

image

image

Présentation d’un programme console utilisé pour envoyer une notification.

image

image

Présentation du code utilisé pour effectuer l’enregistrement de périphériques iOS et Android.

image

Modification de l’application console pour gérer les devices iOS et Android.

image

image

image

image

Modification des applications clientes pour s’enregistrer avec un modèle afin d’être le plus générique possible au niveau de l’envoi, et vérification avec Service Bus Explorer.

image

Modification de l’application console pour envoyer le message générique à l’ensemble des périphériques.

image

Oui, ce sont bien les émulateurs iOS et Android que vous voyez tourner sur… MacOS !