Voici une synthèse des principaux éléments de l’épisode 142 du Cloud Cover Show que je vous encourage vivement à regarder.

Dans cet épisode, Chris Risner et Haishi Bai présentent les dernières nouveautés d’Azure et donnent la parole (et l’image…) à Sergey Bykov, Principal Development Lead dans l’équipe Project Orleans chez Microsoft Research afin qu’il nous présente les réflexions qui ont conduit à la construction de ce framework, les concepts associés et qu’il nous démontre comment le prendre rapidement en main pour bâtir plus simplement des cloud services évolutifs.

Au programme du chapitre « news » Chris revient sur les nombreuses annonces Azure du TechEd North America synthétisées par Scott Guthrie.

·         Virtual machines : « Integrated Security Extensions » : support de la protection antivirus et de la capture d’image de VM dans le portail

·         Réseau : ExpressRoute en disponibilité générale, réseaux privés virtuels Site à Site multiples, connectivité sécurisée VNET-à-VNET, réservation d’adresses IPs, solution interne pour l’équilibrage de charge

·         Stockage : Service d'Import/Export en disponibilité générale et pré-version du service de partage de fichiers SMB

·         Remote app : Pré-version du service permettant d’exécuter des applications client (Office en mode Cloud, Custom Apps en mode hybride) dans Azure

·         API Management : Pré-version du nouveau service de gestion d’API

·         Connexions hybrides : Service d’intégration pour les Azure Web Sites et Azure Services Mobiles avec des données et des applications à demeure

·         Cache : Pré-version du nouveau Service de Cache Redis

·         Store : Support pour les Enterprise Agreement

Mais revenons au thème principal de cet ��pisode du Cloud Cover Show : « Project Orleans ».

Dans cette session, Sergey Bykov commence par nous expliquer l’intérêt de ce framework pour les applications cloud scalables. Après être revenu sur les contraintes que suppose la définition d’une architecture multi-tiers avec un middle-tiers applicatif sans état, il souligne l’intérêt de pouvoir considérer ce tiers comme la combinaison d’entités individuelles, et explique les principes du framework développé par Microsoft Research : Project Orleans. Project Orleans est fondé  sur le pattern « Actor » qui permet d’encapsuler les comportements et les états, et communiquer avec d'autres « Actors » avec des messages. Pour en savoir plus sur le modèle Actor (et sur Project Orleans), je vous invite à lire mon article « Services Cloud évolutifs pour Halo 4 avec Project Orleans ».

Le modèle Actor répond à un certain nombre de problématiques, mais il est également source de nouveaux défis (gestion du cycle de vie d’un grand nombre d’« Actors », de la persistance de leurs états respectifs, des échanges inter-« Actors »,…). Et c’est là tout l’intérêt de Project Orleans qui propose un langage de conception, mais aussi les librairies permettant de concevoir et implémenter un middle-tiers comme un ensemble de « Grains » (= les « Actors » dans le vocabulaire « Project Orleans ») pour répondre à ces problématiques. Il suffit alors d’écrire de simples classes .NET pour implémenter ces « Grains » et c’est Project Orleans qui gère leur accès concurrentiel (en fait, les grains sont dotés d’un contexte mono-thread d’exécution), la persistance de leur état et leur cycle de vie (activation et invocation à la demande).

Sergey Bykov conclut cet épisode par une petite démonstration permettant d’illustrer une gestion de devices dans le cadre d’un projet IOT.

Les liens d’informations techniques associés à cet épisode sont les suivants :

Vous trouverez ci-après quelques copies d’écran de la vidéo associée à cet épisode…

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image

image